noscript

Please Wait...

Assad: la présence des militaires turcs en Syrie est une invasion

Assad: la présence des militaires turcs en Syrie est une invasion
folder_openSyrie access_time depuis 4 années
starAJOUTER AUX FAVORIS

Aux yeux de Bachar el-Assad les terroristes combattant en Syrie et arrivés dans son pays depuis la Turquie forment une «armée d’Erdogan».

Assad: la présence des militaires turcs en Syrie est une invasion

Le président syrien Bachar el-Assad estime que la présence des forces armées turques sur le territoire syrien est une invasion à laquelle son peuple a le droit de répondre.

«Nous avons le droit de défendre (le pays). Il s'agit d'une invasion. Nous avons le droit de défendre notre pays contre toute invasion», a affirmé le président syrien dans une interview à la chaîne de télévision portugaise RTP et dont le texte intégral a été publié sur le site de l'agence SANA.

Le dirigeant syrien a noté que chaque terroriste se trouvant actuellement en Syrie «y était venu depuis la Turquie avec le soutien d'Erdogan».

«C'est pourquoi la lutte contre ces terroristes est la même chose que la lutte contre «une armée d'Erdogan», non pas l'armée turque, mais juste «l'armée d'Erdogan», a précisé Bachar el-Assad.

Il a constaté qu'en vertu du droit international aucun pays n'a le droit d'envahir le territoire d'un autre État, indépendamment du fait que ce pays soit ou ne soit pas membre de l'Otan.

Le 24 août, l'armée turque a entamé une opération militaire contre «Daech» avec la participation de l'opposition syrienne. Au cours de cette opération baptisée «Bouclier de l'Euphrate», l'armée a pris le contrôle de la ville frontalière de Jarablus dans le nord de la Syrie et poursuit son offensive vers le sud-ouest. Selon le président turc Recep Tayyip Erdogan, l'opération vise à déloger les terroristes d'un territoire d'environ 5 000 kilomètres carrés et à y créer une zone de sécurité pour y installer les réfugiés.

Dans le nord de la Syrie, les unités turques et celles de l'Armée syrienne libre entrent souvent en confrontation avec les détachements de milices kurdes qui seraient en lien avec le Parti des travailleurs du Kurdistan interdit en Turquie.

Source : agences

Comments

Breaking news

//