noscript

Please Wait...

corona

Colin Powell Leaks: «Israël» dispose de 200 missiles nucléaires

Colin Powell Leaks: «Israël» dispose de 200 missiles nucléaires
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_time depuis 4 années
starAJOUTER AUX FAVORIS

L'ancien secrétaire d'Etat américain et général quatre étoiles Colin Powell a suggéré qu'«Israël» disposait de 200 missiles à tête nucléaire, dans un e-mail dévoilé par des hackers russes.

Colin Powell Leaks: «Israël» dispose de 200 missiles nucléaires

Dans ce message adressé à Jeffrey Leeds, un donateur Démocrate, Colin Powell évoque le discours du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, prononcé en mars 2015, sur les dangers que présentent les négociations sur le nucléaire iranien.

Colin Powell écrit dans ce message qu'il doute de la possibilité que l’Iran fasse usage de la bombe atomique contre «Israël», en admettant qu'il puisse s'en procurer une, car les officiels de Téhéran «savent qu'Israël a 200 missiles nucléaires, tous pointés vers Téhéran, et que nous en avons des milliers», rapporte «Time of Israël».

Powell ne nie pas l'authenticité des e-mails

Or, «Israël» demeure ambigu sur sa politique nucléaire et n'a jamais confirmé, ni infirmé, qu'il disposait d'un arsenal atomique. Selon un rapport publié en 2014 par la Fédération Scientifiques Américaine (FSA), s'il est possible qu'«Israël» possède entre 80 et 400 têtes nucléaires, les auteurs de ce document estiment que ce chiffre est plus proche de 80.

Cependant, en sa qualité d'ancien chef d'Etat-Major des armées des Etats-Unis, l'estimation de Colin Powell est plus fiable que les approximations «des reportages des médias, des organes de réflexion et des analystes», cités dans le rapport de la FSA explique «Time of Israël». Par ailleurs, l'ancien collaborateur de George W. Bush, n'a pas nié l'authenticité des courriels lorsqu'il a été interrogé sur le sujet par des journalistes de Buzzfeed.

Des responsables israéliens et américains se sont abstenus de tout commentaire concernant la divulgation de l’email.

Itai Bardov, le porte-parole de l'ambassade d'«Israël» à Washington, a refusé de commenter l'email de Powell de même que la politique nucléaire d'«Israël», selon le Times d'«Israël».

Le porte-parole du département d'Etat américain John Kirby a également refusé de s'exprimer sur la question au cours d'un briefing, déclarant qu'il ne voulait pas discuter «des questions de renseignement».

Source : agences et rédaction

 

 

Comments

//