noscript

Please Wait...

Beyrouth

Hongkong: les législatives reportées d’un an à cause du coronavirus

Hongkong: les législatives reportées d’un an à cause du coronavirus
folder_openAsie access_time depuis 13 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

La cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam a annoncé vendredi 31 juillet le report d'un an des législatives qui étaient prévues en septembre en raison de la hausse des cas de coronavirus, une décision qui risque d'alimenter la colère du camp prodémocratie.

«J'annonce aujourd'hui la décision la plus difficile de ces sept derniers mois (...) qui est de reporter les élections au Conseil législatif», a-t-elle dit en référence au LegCo, le Parlement de la ville.

La Chine a exprimé son soutien à cette décision: «Ceci est nécessaire, raisonnable et légal», a déclaré le Bureau des affaires de Hongkong et Macao, dans un bref communiqué, ajoutant: «Le gouvernement central comprend totalement cette décision et la soutient».

Cette décision alimentera la colère du camp prodémocratie, qui avait enjoint Carrie Lam de ne pas «instrumentaliser la pandémie pour se protéger d'une déroute dans les urnes».

Disqualification de l'opposition

Jeudi, les autorités avaient annoncé l'invalidation de la candidature de 12 militants prodémocratie à ces élections.

«Notre résistance se poursuivra et nous espérons que le monde se tiendra à nos côtés dans les batailles à venir», a déclaré vendredi matin lors d'une conférence de presse Joshua Wong, qui avait en 2014 été le visage du «Mouvement des parapluies», et dont la candidature a également été rejetée.

Le militant de 23 ans a fustigé la disqualification des 12 candidats. «C'est sans aucun doute la période de fraude électorale la plus scandaleuse de l'histoire de Hongkong», a-t-il estimé.

Plusieurs médias locaux avaient fait état cette semaine de l'intention de l'exécutif de reporter les élections en raison de la récente augmentation des cas de Covid-19 qui a poussé les autorités à durcir considérablement les restrictions.

Plus de la moitié des 3272 cas de coronavirus enregistrés à Hongkong l'ont été depuis le début du mois de juillet.

«Ce serait l'effondrement total de notre système constitutionnel», avait averti dans un communiqué, avant l'annonce du report, une coalition de partis démocrates.

Comments

//