noscript

Please Wait...

Beyrouth

Le ministre libanais des AE proteste fermement contre l’interception de l’avion civil par deux chasseurs US

Le ministre libanais des AE  proteste fermement contre l’interception de l’avion civil par deux chasseurs US
folder_openRapports access_time depuis 19 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

En un premier commentaire sur l'interception de l'avion civil iranien transportant des Libanais par deux chasseurs américains, le ministre libanais des Affaires étrangères, Nassif Hetti, a affirmé à AlAhed que le ministère proteste fermement contre cet acte et condamne toute atteinte à un avion civil, exposant la sécurité des passagers au péril.

Le ministre a souligné que toute tentative d'interception d'un avion civil par des avions militaires est refusée, notant que le Liban est attaché aux normes internationales et confirme sa position sur le respect des lois et coutumes internationales.

Selon Hetti, toute tentative de ce genre contre l'aviation civile est condamnable et refusée, même si l'avion ne transportait pas des Libanais. Il a précisé que la présence des passages libanais consolide davantage la condamnation du ministère.

Le ministre a noté que cette question n'est point de nature politique mais concerne les règles internationales.

En réponse à une question sur une action ou des contacts menés par le Liban dans le contexte de l'incident, M. Hetti a expliqué que cette question relève du propriétaire de l'avion, auquel revient le droit d'effectuer des contacts.

Sur un autre plan, le ministre a évoqué la question de la prolongation du mandat de la Finul au Liban sud, en fin d'aout. Il a fait état de certaines tentatives de pays de reformuler les missions de la force onusienne au Liban sud.

«Nous confirmons notre position, selon laquelle nous ne voulons point modifier les effectifs de la Finul et refusons toute tentative de modifier son mandat», a-t-il dit.

Et d'ajouter que le ministère a reçu le soutien de plusieurs pays dans ce contexte, dont l'Italie. Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense ont affirmé que l'Italie est engagée dans le maintien des missions de la Finul.

«Bien que la préservation de la sécurité et stabilité au Liban constitue un intérêt libanais, elle constitue également un intérêt régional et international. Nous saluons la force onusienne dont la coordination est permanente avec l'armée libanaise», a-t-il expliqué, notant que le Liban s'attache à au mandat de la force onusienne comme le stipule la résolution 1701.

Par ailleurs, le ministre a abordé une affaire qu'il qualifie d'importante, exprimant ses appréhensions de la possibilité de l'annexion de la vallée du Jourdain.

Selon son point de vue, les tentatives israéliennes dans ce sens n'ont pas été annulées, mais plutôt reportées.

«L'affaire de l'annexion d'une partie de la vallée du Jourdain aura de grandes répercussions sur la région», a-t-il affirmé, appelant à la vigilance à ce propos, surtout que la politique israélienne est fondée sur la violation des résolutions internationales.

 

Comments

//