noscript

Please Wait...

Beyrouth

Les députés du Hezbollah remettent une pétition à Hitti pour protester contre les interventions de l’ambassadrice US et lui demandent d’agir

Les députés du Hezbollah remettent une pétition à Hitti pour protester contre les interventions de l’ambassadrice US et lui demandent d’agir
folder_openRapports access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Traduit par AlAhed

Le Bloc parlementaire de la loyauté à la résistance a remis une pétition au ministre libanais des Affaires étrangères Nassif Hitti, pour protester contre les déclarations et les interventions de l'ambassadrice américaine Dorothy Shea dépassant les principes et doctrines diplomatiques.

Le bloc a noté que le fait de ne pas attirer l’attention de l’ambassadrice sur les accords internationaux l’avait laissée libre à faire des déclarations sans calcul des réactions.

Les législateurs ont critiqué les déclarations faites par Shea il y a deux semaines, appelant à la nécessité de lui mettre une limite là où il faut car son attitude nuit à la cohésion nationale et crée un fossé entre le même peuple.

Le bloc du Hezbollah a en outre exhorté Hitti à faire comprendre à l’ambassadrice américaine les fortes protestations du peuple libanais contre ses déclarations et sa violation des normes libanaises.

La lettre note aussi que l’administration américaine a toujours été alignée à coté de l’hostilité «israélienne» contre tous les peuples exerçant leur droit légitime et humanitaire à résister et faire face à l’occupation.

La pétition du bloc a en outre déclaré que le choix de responsables aux postes financiers et autres postes dans le pays est une simple affaire libanaise, tout comme le gouvernement libanais, ses composantes, son âge, ses plans et sa performance.

La pétition indiquait également qu'il est anormal que l'ambassadrice des États-Unis intervienne au Liban et fasse des déclarations sur des questions qui incitent les citoyens libanais les uns contre les autres, ajoutant que l'incitation à la sédition et à la provocation constitue une violation décrite dans le point «e» de l'article 3 de l’Accord de Vienne.

Les législateurs ont conclu:

«Se basant sur notre intérêt envers notre peuple qui nous a chargé de le représenter, ainsi que notre intérêt pour la sécurité et la stabilité de notre pays, nous estimons que c’est notre devoir d’attirer votre attention et de vous exhorter à faire comprendre à l'ambassadrice américaine que le peuple libanais condamne fermement ses déclarations, tout en vous laissant le choix de prendre les mesures nécessaires pour lui faire savoir qu'elle doit respecter les lois en vigueur.»

Comments

//