noscript

Please Wait...

Beyrouth

«Les Etats-Unis ne permettront pas la vente du pétrole iranien au Liban», dit Pompeo

«Les Etats-Unis ne permettront pas la vente du pétrole iranien au Liban», dit Pompeo
folder_openLiban access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le secrétaire d’état américain Mike Pompeo a indiqué, mercredi 8 juillet, que les Etats-Unis ne permettront pas la vente de pétrole iranien au Liban.

«Cela sera inacceptable pour eux de le faire. Il s’agit d’un produit sanctionné et nous nous assurerons que l’Iran ne pourra pas envoyer de pétrole ou que cela ne soit, y compris au Hezbollah», a affirmé Pompeo, dont les alliés comme la Turquie ne sont pas interdits d’acheter du pétrole iranien.

Cette nouvelle menace US intervient au lendemain du discours du secrétaire général du Hezbollah, sayed Hassan Nasrallah, qui a affirmé que l’Iran a proposé au gouvernement libanais de lui vendre du carburant en livres libanaises, dans le but d’alléger la crise économique dont souffre le pays en raison des politiques cumulées et des sanctions américaines.

«Nous aiderons le Liban à sortir de sa crise et nous ne permettrons pas que ce pays soit dépendant de l'Iran», a-t-il estimé lors d'un point presse à Washington.

«Nous ne permettrons pas à l'Iran d'approvisionner le Hezbollah en fioul et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour imposer des sanctions aux membres de ce groupe. Nous continuerons d'exercer des pressions sur cette formation», a mis en garde le Secrétaire d'Etat américain.

Il a également appelé à la mise en place des réformes attendues par la communauté internationale, alors que Beyrouth a entamé depuis avril des négociations avec le Fonds Monétaire International en vue d’obtenir une aide économique de 10 milliards de dollars.

Selon lui, «les Etats-Unis vont aider le Liban à sortir de sa crise si les réformes se réalisent».

Les Etats-Unis, eux continuent à mettre la pression sur le Hezbollah et le peuple libanais dans le but de parvenir à la formation d’un gouvernement sans le parti de la Résistance qui jouit d’une grande popularité.

Comments

//