noscript

Please Wait...

corona

Coronavirus: la contagion progresse dans 30 États américains et semble redémarrer en Chine

Coronavirus: la contagion progresse dans 30 États américains et semble redémarrer en Chine
folder_openCORONAVIRUS access_time depuis 15 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Alors que le virus continue de faire des ravages aux Etats-Unis et semble redémarrer en Chine, le monde a franchi deux seuils symboliques : plus d’un demi-million de morts et dix millions de cas.

La pandémie de Covid-19 a tué plus de 500 000 personnes dans le monde depuis que la Chine a fait état de son apparition en décembre, dont près des deux tiers en Europe et aux Etats-Unis. Le monde a également franchi le cap des 10 millions de contaminés.

Les Etats-Unis luttent contre une nouvelle poussée de la maladie et restent le pays le plus lourdement touché avec 125 768 décès sur plus de 2,5 millions de cas confirmés. Le pays a enregistré 288 décès en 24 heures aux Etats-Unis.

La contagion progresse dans 30 des 50 États américains. C'est le cas notamment dans les plus grands et les plus peuplés du sud et de l'ouest du pays : la Californie, le Texas et la Floride.

Le cap des 10 millions de contaminés franchi

Le dernier bilan du Covid-19 fait état de 500 390 décès et 10 099 576 cas officiellement recensés.

Le nombre de morts dans le monde a doublé en un peu moins de deux mois (250 000 le 5 mai) et 50 000 décès supplémentaires ont été enregistrés ces 10 derniers jours.

Le monde franchit le cap des 10 millions de contaminés au nouveau coronavirus. L'Europe reste le continent le plus touché, avec 2,6 millions de cas tandis qu'en nombre de morts, les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé.

En France un troisième budget de crise aux mains des députés

La mairie du Vigan (Gard) a décidé de fermer à partir de ce lundi toutes les écoles de la commune et d'interdire les rassemblements en raison de l'émergence d'un foyer infectieux de coronavirus, annoncé la préfecture. Treize personnes ont été testées positives au Covid-19 dans cette commune des Cévennes, de près de 4 000 habitants.

Au secours du tourisme, de l'automobile et encore de l'aéronautique : l'Assemblée nationale s'empare ce lundi d'un troisième budget rectifié face à la « crise inédite » du coronavirus, la gauche et une partie de la majorité voulant imposer des conditions écologiques et sociales.

Objet de plus de 2 000 amendements, le projet de loi, au menu en fin d'après-midi et pour toute la semaine, table sur une récession historique de 11 % du PIB en 2020, un déficit qui se creuse encore (11,4 %) et une dette publique qui gonfle à 120,9 % du PIB. Et le ministre de l'Economie Bruno Le Maire anticipe la suppression de «800 000 emplois» dans les prochains mois.

Forte abstention aux municipales

Le second tour des élections municipales en France, reprogrammé en raison du confinement, a été marqué par un taux de participation historiquement bas, plus de six électeurs sur dix ayant boudé les urnes, et par une poussée écologiste.

Ce second tour a été organisé avec des précautions sanitaires exceptionnelles dues à l'épidémie de Covid-19 : port du masque obligatoire dans les bureaux de vote, gel hydroalcoolique et priorité aux personnes vulnérables pour voter.

L'Autriche a annoncé qu'elle allait contraindre certains Allemands habitant en région de Rhénanie du Nord-Westphalie touchée par un foyer de coronavirus à présenter un test de Covid-19 négatif pour être autorisés à franchir la frontière.

Les employées de maison reléguées au placard en Amérique latine

Avec l'épidémie qui fait rage en Amérique latine, bon nombre d'employées de maison se retrouvent sans travail, dans une précarité extrême.

Au Brésil, par exemple, sur les 4,9 millions d'emplois perdus entre février et avril, 727 000 sont des employés de maison. Une situation critique dans un secteur où les salaires sont déjà très bas.

Le Brésil, pays le plus lourdement touché en Amérique latine, compte 57 622 morts sur 1 344 143 cas confirmés, selon les autorités.

Vaste plan de relance au Royaume-Uni

Pour tenter d'amortir le choc économique de la pandémie, le Premier ministre britannique Boris Johnson doit dévoiler ce mardi un vaste plan de relance, fondé sur la construction d'infrastructures (routes, écoles, hôpitaux, prisons). Le PIB britannique s'est effondré de 20,4 % en avril, un record historique, et le chômage pourrait dépasser le pic de 3,3 millions enregistré en 1984.

 

Comments

//