noscript

Please Wait...

corona

Sayed Khamenei: les hostilités des États-Unis et des Européens contre l’Iran échoueront

Sayed Khamenei: les hostilités des États-Unis et des Européens contre l’Iran échoueront
folder_openIran access_time depuis 17 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Khamenei.ir

Le Leader de la Révolution islamique sayed Ali Khamenei a insisté sur la nécessité de protéger l’Iran face à l’hostilité des USA, du Royaume-Uni et des mesures Européennes.

Sayed Khamenei a tenu ses propos lors d'une réunion avec le chef et les responsables du Pouvoir judiciaire, le 27 juin 2020, par vidéoconférence. Cette réunion était organisée à l'occasion de l'anniversaire du martyre de 72 hauts responsables de la République islamique dont le martyr Beheshti alors chef du Pouvoir judiciaire, lors d'un attentat à la bombe au siège du Parti républicain islamique le 28 Juin 1981, nommé par la suite comme «Journée du pouvoir judicaire».

La politique de la pression extrême doit être échouée et son effet doit frapper celui qui a débuté par la pression sur le peuple iranien, a déclaré le Leader de la Révolution islamique sayed Ali Khamenei.

Extraits du discours de l'Ayatollah Khamenei, Leader de la Révolution islamique :

Les mesures récentes du pouvoir judiciaire dans la «restauration des droits publics» sont vraiment agréables. Les procureurs doivent faire de leur mieux pour défendre les droits des gens, y compris la poursuite de ceux qui nuisent à l'environnement et les transferts illégaux des entreprises manufacturières.

L'accès facile des citoyens à la magistrature, les efforts visant à augmenter les informations judiciaires des gens, les contacts constants et directs avec la population et le fait de bénéficier de l'assistance et des informations du public sur des questions telles que la lutte contre la corruption sont des exemples du système judiciaire axé sur la population.

L'une des principales fonctions du pouvoir judiciaire est de lutter contre la corruption sous toutes ses formes. La lutte contre la corruption doit commencer au sein du pouvoir judiciaire de manière sérieuse et experte. Les critères de lutte contre la corruption ne devraient être que la vérité, la justice et la loi, et aucune autre considération.

Le mouvement de lutte contre la corruption, qui peut être observé maintenant dans le système judiciaire pendant le mandat de M. Raisi, a commencé à l'époque de M. Amoli Larijani. Il avait commencé cet effort à l'intérieur et à l'extérieur du pouvoir judiciaire.

Un point clé dans la lutte contre la corruption est la supervision et la dénonciation par le public. Des infrastructures juridiques devraient être construites à cet effet afin que la sécurité des rapporteurs soit protégée et ces derniers estiment que le pouvoir judiciaire les soutient. Néanmoins, des allégations sans fondement ne devraient pas être autorisées.

Le président américain parle de 10 ans d'emprisonnement pour ceux qui abattent les symboles de l'esclavage et du racisme, et le gouvernement américain sépare les enfants d'immigrés de leurs parents. Mais la plupart des médias et des films américains décrivent les tribunaux américains comme des centres de justice absolue.

Si nous accomplissons notre devoir, par la grâce de Dieu, les hostilités des États-Unis et du Royaume-Uni maléfiques ainsi que les mesures des gouvernements européens visant à «une pression maximale», comme ils l'appellent, échoueront. Le coup de poing de la nation les repoussera.

 

Comments

//