noscript

Please Wait...

corona

«Israël» aurait mené une cyberattaque contre une installation portuaire iranienne (média)

«Israël» aurait mené une cyberattaque contre une installation portuaire iranienne (média)
folder_openIran access_time depuis 16 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

«Israël» serait probablement derrière une cyberattaque qui a interrompu le trafic et provoqué «un désarroi total» au port iranien de Shahid Rajaei, situé près du détroit d’Ormuz, le 9 mai dernier, selon le Washington Post.

«Les ordinateurs qui régulent le flux des navires, des camions et des marchandises se sont tous éteints en même temps», a rapporté le Washington Post, ajoutant que des photos satellite avaient montré des embouteillages de plusieurs kilomètres conduisant au port et des navires qui ont attendu plusieurs jours pour pouvoir décharger leurs marchandises. 

L’installation portuaire tentaculaire de Shahid Rajaee est le plus récent des deux principaux terminaux maritimes de la ville côtière iranienne de Bandar Abbas, sur le détroit d’Ormuz.

L’attaque contre les ordinateurs du port a été confirmée le 10 mai par Mohammad Rastad, directeur général de l’Organisation des ports et de la mer, dans un communiqué publié par l’agence de presse iranienne ILNA.

«Une récente cyberattaque n’a pas réussi à pénétrer les systèmes du PMO et n’a pu infiltrer et endommager qu’un certain nombre de systèmes d’exploitation privés dans les ports», a déclaré Rastad.

Des responsables affirment que l'attaque israélienne aurait été effectuée en représailles à une cyberattaque iranienne ayant visé une infrastructure hydraulique israélienne dans les semaines précédentes.

Le 8 mai, The Post, citant des sources de renseignement étrangères, a rapporté que l’Iran avait été lié à la tentative de cyberattaque sur au moins deux réseaux ruraux de distribution d’eau en «Israël». Des responsables familiers de l’incident ont déclaré que des pirates informatiques avaient cherché à paralyser les ordinateurs qui contrôlent le débit d’eau et le traitement des eaux usées, ainsi qu’un système qui régule l’addition de chlore et d’autres produits chimiques. L’intrusion a été détectée et déjouée avant que des dommages importants ne soient causés.

Comments

//