noscript

Please Wait...

corona

Coronavirus en «Israël»: Des personnes revenant des États-Unis ont infecté 70% des patients

Coronavirus en «Israël»: Des personnes revenant des États-Unis ont infecté 70% des patients
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_time depuis 17 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

«Plus de 70% des patients atteints du coronavirus en Israël» ont été infectés par une personne revenant des États-Unis», a indiqué une nouvelle étude publiée lundi par l'Université de «Tel Aviv».

«Ceux qui sont revenus des États-Unis ont créé des chaînes de transmission», a déclaré le Dr Adi Stern, de l’école de biologie et de biotechnologie des cellules moléculaires de la faculté des sciences de la vie George S. Wise.

Les vols en provenance d'Europe et d'autres parties du monde ont commencé à être interrompus entre le 26 février et le 4 mars - mais pas en provenance des États-Unis.

«Il y a eu un écart dans la politique, et cet écart a permis aux gens de revenir des États-Unis, pensant qu'ils pouvaient aller où ils voulaient, alors ils ont probablement propagé le virus de cette façon», a déclaré le Dr Adi Stern.

Selon elle, tous les cas de coronavirus provenaient de l'étranger. Elle souligne qu’au début, cela comprenait de nombreux cas qui sont entrés dans l’Entité israélienne via l'Europe et l'Asie du Sud-Est.

Ce n'est qu'après que le Premier ministre Benyamin Netanyahou a tenu une conférence téléphonique avec le vice-président américain Mike Pence le 8 mai, qu'il a décidé de fermer les frontières d'«Israël» à tous les pays, y compris les États-Unis.

Dans le même contexte, le nouveau ministre israélien de la Santé, Yuli Edelstein a levé l'obligation de porter un masque dans les écoles, ou dans les espaces publics jusqu'à la fin de la semaine en raison de la forte vague de chaleur qui affecte le pays.

«Nous devons prendre au sérieux les protections contre le coronavirus. Mais la vague de chaleur peut être également dangereuse», a déclaré Edelstein dans un communiqué lundi soir après minuit.

«Suite aux conseils des autorités médicales, j'ai décidé de lever l'obligation du port du masque tant qu'il n'y a pas de grands rassemblements», a-t-il indiqué, précisant que cette contre-mesure était valable pour «les élèves dans les écoles, toute personne en plein air, ou dans des espaces privés d'air conditionné».

 

 

Comments

//