noscript

Please Wait...

corona

Commémoration du martyre d’Al-Sammad: son sang a enflammé la détermination du peuple

Commémoration du martyre d’Al-Sammad: son sang a enflammé la détermination du peuple
folder_openRapports access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Un président tombé en martyre, mais sans posséder de maison. Un président ayant passé ses fêtes et vacances aux fronts. Un président qui a consenti les sacrifices en faveur de son peuple: Ce fut le président du conseil politique supérieur, chef du bureau politique d'Ansarullah, le martyr Saleh Ali Al-Sammad.

Dans le contexte de la deuxième  commémoration annuelle de son martyre, Al-Ahed a interviewé son compagnon de jihad, le ministre de l'Information et porte-parole officiel du gouvernement de sauvetage national, Dayfallah Al-Chami.

Al-Chami qualifie la période de la présidence d'Al-Sammad, qui a duré 18 mois, de meilleure étape de l'histoire du Yémen, en dépit du blocus et de l'offensive américano-saoudienne.

«Cet homme a réussi à cesser le clivage qui sévissait, instaurant la cohésion et l'esprit de l'unité. Le peuple yéménite s'est uni face à l'offensive, passant outre les divisions politiques, partisanes et confessionnelles», a-t-il dit.

Il a ajouté que la période de la présidence d'Al-Sammad, fut un moment pour ancrer la cohésion nationale et édifier le pays, sur des bases modernes et justes, fondées sur la sécurité, stabilité et la souveraineté.

«En effet, Al-Sammad a jeté les fondements du Yémen, dans son projet ayant pour thème (une main construit, une main protège».

Al-Sammad a unifié le front intérieur

Le président martyr a affronté de grands défis sur le niveau intérieur et extérieur.

«Sur le plan intérieur, des parties politiques avaient des agendas étrangers et recevaient les directives de plusieurs forces. Cependant Al-Sammad, a tenu à unifier le front intérieur. Il s'est employé à resserrer les rangs, même avec les parties ayant soutenu l'offensive. Il était le président de tous les Yéménites», a expliqué Al-Chami, rappelant qu'à la suite des évènements et explosions de décembre 2018, Al-Sammad a réussi, grâce à son intelligence, sagesse et justice, croyance et culture islamique et  à ses éthiques, son influence populaire, politique et militaire à combler la grande lacune. Il a réussi à traiter tous les effets de la discorde de décembre. Il n'est parti qu'après avoir éteint les flammes de la guerre intérieure.

Par ailleurs, cet homme a affronté les défis extérieurs et l'offensive avec une grande compétence. Selon Al-Chami, Al-Sammad observait des positions responsables. Il a réussi à créer une méthodologie globale des approches politiques et diplomatiques avec les pays de la coalition de l'offensive et avec les pays amis ou neutre.

Al-Sammad était doté d'un esprit jihadiste

 

Armé de son esprit de responsabilité, Al-Sammad s'est rendu à Al-Hodeida, à la suite d'une dangereuse escalade et d'une grande campagne militaire menée tout au long de la côte de l'ouest. Les forces voulaient occuper le gouvernorat et mettre la main sur la côte. Le président Al-Sammad a tenu à se  rendre personnellement sur le front et à défendre la ville et ses citoyens, en dépit des menaces proférées à son encontre.

«Le président martyr était doté d'un esprit jihadiste. C'est un homme de jihad. Il savait parfaitement que l'esprit jihadiste est plus important que celui du responsable de l'Etat. Depuis le début du projet coranique, nous étions des compagnons sur les fronts. Il aspirait toujours au martyre».

Al-Sammad était un homme de principe. A partir de ses responsabilités, il s'est exposé aux périls pour défendre son peuple et sa patrie.

Al-Chami a précisé dans ce contexte qu'à la suite des déclarations de l'ambassadeur américain, selon lequel les citoyens d'Al-Hodeida accueilleront les agresseurs par les fleurs, le président martyr y est allé pour dire non, répondant au diplomate que les habitants de la ville accueilleront les agresseurs par leurs poignards et armes. Dans son dernier discours avant le martyre, il a affirmé qu'il se tiendra aux côtés des citoyens de la ville, qui ne seront point abandonnés.

«Son sang était un volcan révolutionnaire qui a enflammé la détermination du peuple yéménite ... Il n'y a rien de plus précieux que le sang du martyr Al-Sammad pour les fils du Yémen. Son Sang est désormais le moteur de leur action», a-t-il ajouté.

Selon ses dires, les ennemis ont voulu affaiblir le peuple yéménite par leurs crimes, notant qu'ils ont essuyé un échec cuisant.

«Le peuple yéménite a réussi à franchir la crise, à changer la donne. Tout le peuple s'est transformé en Al-Sammad», a-t-il conclu.

Comments

Breaking news

//