noscript

Please Wait...

Le plus grand mall en Iran transformé en centre médical: «investissement moral» selon son chef

Le plus grand mall en Iran transformé en centre médical: «investissement moral» selon son chef
folder_openRapports access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Avec la propagation du nouveau coronavirus covid-19 dans les pays du monde, certaines initiatives ont été inspirantes, telle que celle de l'homme d'affaire iranien Ali Al-Ansari.

Cet homme possède l'Iran Mall, situé dans l'ouest de Téhéran. Un des plus grands cinq centres commerciaux dans le monde et le plus grand dans le Moyen Orient. Cet espace somptueux est actuellement au service des gens, dans la mesure où il a été transformé en hôpital temporaire pour traiter les patients du coronavirus.

Ce centre a fermé ses portes au milieu de mars, pour encourager les mesures de distance sociale. Plus tard, sa direction a décidé de transformer les lieux en énorme centre médical, pour aider la société iranienne à lutter contre la pandémie.

Le chef du centre médical, Kassem Akbari, a indiqué à AlAhed que le grand complexe commercial a été transformé en centre de soins médicaux consacré aux patients du covid-19. «Cette initiative ne constitue pas une surprise en Iran, mais s'inscrit dans le contexte de la responsabilité sociale en moment de crise», a-t-il dit, notant que cet espace somptueux est actuellement au service des gens, financé et parrainé par le propriétaire de l'Iran mall, Ali Al-Ansari.

En effet, cet homme et son frère, qui président une association caritative, ont financé et équipé le centre médical provisoire, pour fournir les soins médicaux aux Iraniens. Plus de 1000 lits y ont été installés. Plus tard,  2000 autres seront ajoutés, pour accueillir le plus grand nombre possible de personnes contaminées, pour les isoler et leur assurer les soins durant deux semaines, jusqu’à leur guérison.

Selon Akbari, cette démarche s'inscrit dans le cadre du soutien social, notant à AlAhed que tout le monde a été touché par l'épidémie, qui a compliqué les faits dans les pays du monde. Ainsi, le fondateur d'Iran mall a décidé d'assumer une partie de la responsabilité et de rejoindre la bataille contre le covid-19.

En réponse à une question sur la logistique du centre médical, Akbari  a expliqué que l'étage des salons a été transformé en centre hospitalier. Il a été équipé par toutes les techniques nécessaires, y compris les respirateurs, les écrans et les chambres d'opérations.

Il convient de noter que le centre commercial a été construit sur une superficie de 1,3 million de mètres carrés à l'ouest de Téhéran et comprend environ 700 magasins et supermarchés, 200 restaurants, cafés, des dizaines de cinémas et un hôtel cinq étoiles. Il y a aussi un complexe qui comprend 15 terrains de sport, des courts de tennis, une patinoire d'une superficie de 12 000 mètres carrés et des piscines.

Concernant la méthode de la gestion du centre médical, le responsable a précisé que l'université des sciences médicales en Iran et ses médecins sont responsables de la gestion de l'hôpital temporaire, notant que le travail se déroule en coopération avec le ministère de la Santé.

Selon ses dires, les médecins et les infirmiers qui servent dans le centre sont diplômés de l'université des sciences médicales de l'Iran, et sont tous des volontaires.

Akbari a précisé que les patients accueillis dans le centre, y sont placés 15 jours de quarantaine à la suite de leur sortie des différents hôpitaux de Téhéran.

Akbari a souligné que dans la communauté islamique, chaque individu doit assumer une part de la responsabilité, notant que cette approche fait partie de la culture islamique iranienne et peut constituer un modèle pour toutes les populations du monde.

Il a ajouté que ces initiatives sont des leçons de morale qui enseignent aux gens comment rendre service les uns aux autres durant les crises.

«Nous estimons que le capital n'est pas seulement un moyen d'investissement financier, mais aussi un moyen pour servir les gens et assumer une obligation sociale et humanitaire. Je peux le qualifier d'investissement moral», a-t-il expliqué.

«Je peux affirmer également que ce travail instaure l'harmonie au sein de la société et encourage la lutte contre la corruption et la cupidité», a-t-il ajouté, insistant sur sa croyance selon laquelle il y aura un moment où il n'y aura plus de pauvres.

«Des initiatives simples comme celle de l'Iran mall, avance sur la voie de la réalisation de la justice dans le monde. Cette justice qui atteindra son apogée avec l'avènement de l'Imam Mahdi», a-t-il conclu.

Comments

//