noscript

Please Wait...

corona

Sayed Nasrallah: L’Humanité est face à une épreuve majeure, les immigrés libanais doivent retourner le plus rapidement possible

Sayed Nasrallah: L’Humanité est face à une épreuve majeure, les immigrés libanais doivent retourner le plus rapidement possible
folder_openRésumés des discours access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Commentant les derniers développements sur la scène locale libanaise et internationale, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé une allocution télévisée. Voici les idées principales de son discours:

«Que la paix de Dieu soit sur vous. Je voudrais évoquer les derniers développements dans la bataille contre le coronavirus. Mais avant tout, je voudrais féliciter tout le monde pour le début du mois de Chaabane, qui est le prélude au mois béni du ramadan. C'est le mois du prophète Mohammad pendant lequel nous célébrons l'anniversaire de la naissance de plusieurs imams et autres grands icônes de l'épopée de Kerbala comme l'imam Hussein, Aboul Fadl el-Abbas qui s'est sacrifié pour sauver l'Islam, l'imam Zein elAbidine qui a été le porte-parole des martyrs, Ali ben Hussein, le fils de l'imam Hussein, qui est un modèle à suivre pour tous les jeunes, l'imam Mehdi, dont nous célébrons l'anniversaire le 15 Chaabane. Ce mois nous insuffle la force et la patience, et c'est une période propice pour implorer et prier Dieu et pour renforcer notre relation avec Dieu. En ce mois, nous célébrons la journée des moujahidines blessés que nous apprécions fort pour leurs sacrifices et blessures.

Pour ce qui est de la guerre contre le coronavirus, je voudrais parler de l'affaire des immigrés libanais. Il existe plusieurs catégories: les familles qui ont voyagé pour le commerce et qui ne sont pas retournées dans les délais fixés par le gouvernement avant la fermeture de l'espace aérien, et les étudiants qui vivent à l'étranger pour poursuivre leurs études.

Il n'est pas permis de débattre du droit de ces Libanais au retour. Quelles que soient les difficultés, ils ont le droit de rentrer à leur patrie. C'est une question indiscutable. Le gouvernement doit les aider à retourner. Il faut se précipiter pour assurer le retour de tous ces Libanais.

Mais, dans les débats de ces derniers jours, certains responsables craignent le retour de tous les Libanais, parce que ceci provoquera l'expansion de la pandémie. Nous avons communiqué avec les parties concernées, et tout le monde réalise que cette décision est délicate, mais nous devons assumer cette responsabilité. L'Etat doit aider les expatriés pour retourner. Face au cri au secours de ces Libanais, nous devons y répondre, et nous sommes prêts à assumer cette responsabilité historique et fière.

Personne n'a posé le retour arbitraire de tous les immigrés. Personne ne dit qu'il faut dépêcher des avions partout pour les remplir de Libanais.

On peut simplement prendre des mesures de précautions qui garantissent le retour sain et sauf des immigrés. Je ne vais entrer dans les détails pratiques, mais on peut séparer les Libanais atteints du virus de ceux qui sont sains. On peut trouver des mesures pour régler la question. On ne peut pas les abandonner à leur sort. Ceci n'est pas toléré et c'est inhumain. Donc ce retour doit être sûr, bien calculé et imminent. On ne peut pas attendre jusqu'au 12 avril. Nous devons dès aujourd'hui assurer le retour de nos chers le plus rapidement possible.

Dans certains pays, et en raison de la faiblesse du secteur médical, on pourra assister à des effondrements sociaux et donc des meurtres. Ceci exposera les immigrés libanais aux meurtres et aux différents dangers. Le danger sanitaire et sécuritaire impose au gouvernement libanais de ne perdre aucune minute pour assurer le rapatriement des libanais hors du pays. Cette question a été tranchée et le gouvernement a pris la décision de les faire rentrer.

Ceci nécessite la coopération de tout le monde. c'est un dossier plus grand que l'Etat. Celui qui a de l'argent doit le verser, ceux qui ont des hôpitaux, des hôtels, des clubs sportifs et autres doivent fournir ces bâtiments pour permettre d'héberger les libanais de retour.

Ceci nécessite aussi une coopération politique à tous les plans. Pour ce qui est de l'opposition, j'apprécie bien les voix qui appellent au retour de tous les Libanais. Mais arrêtez de lancer des accusations contre les dirigeants et les ministres. Nous devons mener à bien cette affaire et nous devons mettre main dans la main pour assurer le retour de nos chers et les protéger.

Beaucoup d'immigrés se sont dits prêts pour subir les procédures de l'isolement pour aider les personnes malades à se guérir. Nous pouvons ensemble relever les défis.

Cette bataille contre le coronavirus relève de tous ceux qui vivent sur les territoires libanais. Nous devons sentir que nous faisons partie d'une guerre mondiale. Tout le monde est occupé de la lutte contre le coronavirus. Quand nous suivons la bataille sur d'autres champs, ceci a des effets immenses sur nous pour tirer les leçons nécessaires. Quand nous observons comment de grandes puissances sont confuses comme l'administration US, le gouvernement britannique, nous trouvons qu'au Liban la situation est acceptable, que la lutte contre ce danger est dans une bonne situation, que le gouvernement assume ses responsabilités. Par exemple, l'état de mobilisation est convenable dans ces conditions. Ceux qui appellent à décréter l'état d'urgence ne savent pas les mesures qui en découlent.

Nous apprécions les efforts du Premier ministre, des ministres, et du chef de l'Etat. Nous sommes en général dans une situation acceptable, surtout que ce gouvernement a accepté de relever les défis malgré les grandes crises que traverse le pays.

Donc, notre évaluation de la situation est positive par rapport à l'action gouvernementale. Tout le monde parle aujourd'hui de la coopération positive entre les différentes composantes de la société libanaise. Cette évaluation positive ne doit pas nous pousser à devenir tranquilles. Nous sommes au début de la bataille et du danger. Cet ennemi demeure inconnu. A ce jour, on ne comprend pas ce virus. Les informations liées à ce virus sont contradictoires et le monde est dans la confusion.

Nous n'allons pas diffuser la panique entre les peuples, et nous devons œuvrer pour calmer les gens et tenter de les aider. Nous appelons les gens à se confiner dans leurs maisons, nous sommes passés par des moments plus délicats. Nous sommes au début de la bataille et ceci nécessite un durcissement de mesures et de plans de lutte pour sortir victorieux. Il faut s'isoler et s'éloigner des gens pour rester sains et saufs.

a- Donc, il faut respecter les mesures imposées pendant toute cette période d'isolement. Cet état d'isolement doit durer et nous devons appliquer toutes les mesures.

b- Les forces sécuritaires et militaires ont été appelées à veiller à l'application de l'état d'alerte à partir de 19h00 à 5h00. Alors ne vous plaignez pas du durcissement de leur politique.

c- J'appelle toutes les forces influentes dans toutes les villes et villages à la coopération et à s'entraider. Il faut répartir les responsabilités pour aider tout le monde. Toutes les parties doivent concurrencer sur des bases humanitaires pures. Il faut s'occuper des familles qui pourraient s'abstenir de remplir des formulaires d'aides. Les proches de ces familles doivent fournir des informations sur la situation humanitaire et financière de ces derniers.

Aux commerçants nous devons lancer un appel pour cesser de s'accaparer des produits et de hausser les prix. Ceci n'est pas humain.

Aujourd'hui, les médecins, les infirmiers et les ambulanciers sont dans les premières lignes du front de la bataille. Ce cadre médical lutte contre la maladie et d'autres doivent lutter contre la famine. Les commerçants doivent avoir peur de Dieu, et les personnes concernées doivent œuvrer pour baisser les prix. Pour ceux qui ont baissé considérablement les prix, vous allez être récompensés le jour du Jugement dernier.

d- Il faut régler la question des restrictions imposées par les banques pour permettre aux déposants de tirer leur argent. Je parle des petits déposants qui ne veulent pas d'aides alimentaires, mais ils ont le droit de retirer leur argent. De plus, les jeunes étudiants qui vivent à l'étranger doivent avoir le droit de recevoir l'argent de leurs parents. Vous, les banquiers, avez gagné des dizaines de milliards de dollars  dans les dernières décennies. C'est le temps d'aider la population qui vit séquestrée et confinée dans ses domiciles.

Les banques se sont contentées de faire un don de 6 millions de dollars au gouvernement. Cette somme est insuffisante. C'est honteux. Il fallait que le gouvernement rejette cette aide. Comment allons-nous exciter le sentiment humain chez ces banquiers. Vous possédez des dizaines de milliards de dollars et vous pouvez traiter la question des petits déposants et des jeunes étudiants. On ne peut plus se taire dorénavant sur cette affaire. Le gouvernement et le procureur général n'ont pu rien faire envers ces banquiers. Que le gouvernement annonce l'échec de ses efforts pour savoir comment réagir à cette question.

Que les richissimes du pays versent de l'argent au profit de ce peuple. Que chacun aide sa communauté. Peut-être vous allez perdre vos richesses, et si votre argent perd sa valeur dans le cadre d'un effondrement économique mondial.

Par ailleurs, je voudrai parler des patients atteints du coronavirus. Ce sont de simples patients. Ils seront guéris après. Donc, changez votre regard envers eux. Ceci est une question psychologique majeure, et nous devons remonter le moral de ces malades.

4- Face à ce qui se passe dans le monde: je voudrais dire aux élites politiques, culturelles et aux observateurs. Ceci aura des effets plus graves que la guerre mondiale. Peut-être nous serons face à un nouveau système mondial. Des débats religieux, culturels, philosophiques, économiques, politiques sont en cours. On discute du devenir des Nations Unies, de l'unité des Etats-Unis et de l'Union européenne, le régime capitaliste mondial, on ne sait pas le sort de certains pays s'ils persisteront ou s'ils seront ruinés.

Tout dépend de la cure à cette maladie. Mais sans aucun doute, nous vivons une expérience inouïe depuis des centaines d'années, qui pourrait changer la face du monde entier. Nous allons observer les changements et évolutions en cours, parce que ceci aura des répercussions majeures sur nos pays. Nous devrions faire preuve de vigilance pour prendre les mesures nécessaires.

5- Loin du côté pratique, j'appelle à tirer les leçons de ce qui se passe. Quand nous trouvons l'administration US dans cette situation de confusion et d'hésitation dans la prise de décision, et ceci est clairement transmis dans les médias. La leçon à en tirer est que cette civilisation humaine et les sciences qui ont atteint leur apogée dans le monde entier, s'est avérée impuissante devant un petit virus microscopique qui a conduit à la fermeture totale du monde. Aujourd'hui, quelques milliards d'hommes sont emprisonnés dans leurs maisons en raison d'un petit virus. Ceci est une confirmation du verset coranique: "Vous n'avez reçu qu'une partie minime des sciences". Inchallah, on trouvera la cure et le traitement convenable. Au milieu de cette bataille, nous devons tirer les leçons et revenir à Dieu. Nous devons compter sur Lui. Seule la miséricorde de Dieu peut nous sauver. C'est l'arme la plus puissante. Je vous laisse méditer sur cette question.

6- Avec la fin de la cinquième année de la guerre au Yémen, le peuple yéménite continue de réaliser les exploits contre les agresseurs. J'appelle les agresseurs saoudiens et le monde entier à stopper leur guerre. Tout le monde réfléchit comment lutter contre le virus, et l'agression contre le Yémen se poursuit. Le monde entier doit réclamer de l'Arabie Saoudite de cesser cette guerre injuste contre le Yémen, et nous apprécions fort l'initiative lancée par le frère Abdel Malek al-Houthi de libérer les détenus palestiniens dans les prisons saoudiennes. C'est une preuve d'humilité et d'attachement à la cause palestinienne.

L'humanité est aujourd'hui face à une épreuve cruciale qui déterminera le sort du monde entier.

Comments

//