noscript

Please Wait...

corona

Coronavirus: la France retire ses troupes d’Irak

Coronavirus: la France retire ses troupes d’Irak
folder_openMoyen Orient access_time depuis 11 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

La France va retirer ses troupes d'Irak, où elles participaient à des «missions de formation», a annoncé mercredi l'état-major français, en raison «notamment» de la pandémie de coronavirus qui vient ainsi entraver une de ses opérations extérieures.

Frontalier de l'Iran où le virus a déjà tué près de 1.700 personnes, l'Irak a imposé dimanche à l'échelle nationale des mesures très strictes contre le nouveau coronavirus, faisant état de 20 décès et 233 cas confirmés de la maladie Covid-19.

«En coordination avec le gouvernement irakien, la coalition (internationale «anti-Daech» emmenée par Washington, ndlr) a décidé d'ajuster son dispositif en Irak et de suspendre provisoirement ses activités de formation des forces de sécurité irakiennes, compte tenu notamment de la crise sanitaire», souligne l'état-major français dans un communiqué.

Ainsi, «la France a décidé de rapatrier jusqu'à nouvel ordre le personnel de l'opération Chammal (volet français de l'opération internationale Inherent Resolve) déployé en Irak», soit près de 200 militaires, engagés jusqu'ici dans la «formation de l'armée irakienne» ou travaillant au sein de l'état-major de la coalition à Bagdad.

Un retrait «a priori temporaire»

À partir de ce jeudi, date du début du rapatriement, «il n'y a plus de troupes Chammal en Irak», a commenté auprès de l'AFP le porte-parole de l'état-major français, le colonel Frédéric Barbry, en précisant que ce retrait était «a priori temporaire».

L'armée américaine, qui représente la grande majorité des forces étrangères en Irak, avait annoncé en fin de semaine dernière une réduction temporaire de la voilure de la coalition.

Les Britanniques et les Tchèques ont d'ores et déjà annoncé un retrait partiel ou total de leurs forces d'Irak.

Si la pandémie de coronavirus vient entraver les opérations de l'armée française au Moyen-Orient, «les missions se poursuivent» au Sahel, où 5.100 militaires sont actuellement déployés au sein de l'opération «Barkhane», assure l'état-major français.

Le coronavirus a commencé à faire fait son apparition dans les pays sahéliens. Le Mali en guerre a annoncé mercredi ses deux premiers cas confirmés de coronavirus, sur deux Maliens rentrés de France mi-mars. Le Niger avait annoncé son premier cas jeudi dernier. Le Burkina Faso voisin est quant à lui le pays le plus touché en Afrique de l'Ouest avec 4 morts et 75 personnes infectées, selon un dernier bilan officiel publié dimanche.

Comments

//