noscript

Please Wait...

corona

Coronavirus. Plus de trois milliards de personnes désormais appelées à se confiner dans le monde

Coronavirus. Plus de trois milliards de personnes désormais appelées à se confiner dans le monde
folder_openEurope access_time depuis 4 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Trois milliards de personnes sont désormais appelées par les autorités à rester confinées, un peu partout dans le monde. Une manière de freiner la progression de la pandémie de Covid-19, qui gagne encore du terrain. Tour d’horizon des mesures mises en place un peu partout sur la planète.

La pandémie de Covid-19 s’étend, les mesures de confinement aussi. Plus de trois milliards de personnes, dans près de 70 pays ou territoires, sont appelées par les autorités à rester chez elles pour lutter contre la propagation du coronavirus, selon un comptage réalisé mercredi à partir d’une base de données de l’Agence France-Presse.

Les populations concernées représentaient déjà, depuis mardi, plus d’un tiers de la population mondiale, évaluée par l'ONU à 7,8 milliards de personnes en 2020.

La plupart des pays ou territoires concernés, environ 40 au total peuplés d’au moins 2,3 milliards d’habitants, ont instauré un confinement obligatoire.

C’est notamment le cas de l’Inde, de plusieurs États américains dont la Californie, de la Colombie, de l’Argentine, du Népal, de l’Irak, de Madagascar et de nombreux pays européens (Royaume-Uni, France, Italie, Espagne, etc.).

Des mesures non-coercitives au couvre-feu

Dans la plupart de ces pays et territoires, il est tout de même possible de sortir de chez soi pour travailler, acheter des produits de première nécessité ou se soigner.

Au moins sept d’entre eux (comptant au total plus de 416 millions d’habitants), dont l’Iran, l’Allemagne et le Canada, ont quant à eux appelé leur population à rester chez elle, sans toutefois prendre de mesures coercitives. La Russie est le dernier pays en date à avoir fait de telles recommandations, ce mercredi.

Au moins 18 pays ou territoires (plus de 300 millions de personnes) ont mis en place des couvre-feux, interdisant les déplacements en soirée et pendant la nuit. C’est notamment le cas de l’Égypte, de la Côte d'Ivoire, du Chili, de Manille (Philippines) et de la Serbie.

Le couvre-feu le plus sévère a été décrété par l’Équateur : ses habitants ne peuvent quitter leur domicile qu’entre 05 h et 14 h.

Enfin, au moins cinq États ont mis leurs principales villes en quarantaine, avec interdiction d’y entrer et d’en sortir. C’est le cas de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, de Ryad, Médine et La Mecque en Arabie saoudite ou de Bakou, la capitale de l’Azerbaïdjan. Les agglomérations concernées comptent au total près de 30 millions d’habitants.

Comments

//