noscript

Please Wait...

corona

La France face au coronavirus, quelle solution pour quel avenir ?

La France face au coronavirus, quelle solution pour quel avenir ?
folder_openAnalyses access_time depuis 6 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Antoine charpentier

Pendant que l’Italie et l’Espagne employaient tous les moyens possibles pour limiter la propagation du Covid-19 en décrétant le confinement total, les autorités françaises continuaient à rassurer la population qu'il n’y a pas de raison de s'affoler et le risque n’est pas énorme, pour soutenir 15 jours après des discours radicalement opposés.

Des mesures drastiques ont été instaurées suite à l’allocution du président de la République Emmanuel Macron le 12 mars, pour prouver que l’affaire coronavirus était plus grave que l'on pensait.

Cependant, le président français a maintenu malgré la gravité présente dans son discours le premier tour des élections municipales à condition de respecter les consignes d’hygiènes et de sécurité, avançant comme argument, le respect et le bon fonctionnement de la vie démocratique.

Toutefois, l’annulation du premier tour des élections municipales pouvait accentuer la crise politique française, et également multiplier les recours auprès du Conseil de l’État. Tout de même le premier tour des élections municipales a pu garantir l’élection d’environ 30 000 maires en France, ce qui n’est pas une chose anodine.

Il est certain que l’heure n’est pas au bilan, mais les événements en Italie devaient pousser les autorités politiques françaises ainsi que les partis politiques à prendre la mesure de la gravité décrétant rapidement le confinement total. Cependant, la situation est inédite et la prise des décisions n’est pas aussi évidente que nous pouvons le penser.

Toutefois, la crise du Coronavirus aura deux conséquences majeures sur la France et l’Europe. La première est sanitaire et la seconde est politique. Il est probable que le coronavirus modifiera à l’avenir le fonctionnement politique en Europe en général et en France en particulier.

Toutefois, les hésitations des pouvoirs publics français étaient bien apparentes au début de la crise, mais le sursaut a opéré et les discours ainsi que les mesures sont devenus de plus en plus fermes et prononcés. Toutefois, le comportement nonchalant des Français ainsi que le non-respect des consignes, malgré le confinement total empire la situation notamment pour les personnes les plus vulnérables, contribuant à la propagation du Covid-19.

Selon différentes sources, la France compte actuellement environ 11 000 cas de contaminations et 372 décès ainsi que 1122 hospitalisés en réanimation. La situation est tendue dans la région du Grand est avec environ 3000 cas avérés ainsi que l’Île de France qui compte à ce jour environ 4000 cas avérés. La situation est telle que le président de la République a ordonné le déploiement du service de la santé de l’armée et un hôpital militaire de campagne.

La préoccupation majeure à l’heure actuelle est de remédier au manque de place et de moyens, dans les services de réanimations des hôpitaux publics. Le manque de personnel se fait également sentir. Presque une personne sur cinq ne vient pas travailler dans certains hôpitaux de l’est de la France. À l’heure du Corona, les pouvoirs publics en France se rendent bien compte que leurs politiques dans le domaine de la santé ont bien diminué les capacités de ce dernier, le rendant bien vulnérable, face à ce nouveau type de guerre.

Aujourd’hui, de sérieuses rumeurs circulent en France, consistant à dire que toutes les personnes contaminées par le Covid-19 ne pourraient être sauvées, ce qui signifierait que le corps soignant devrait probablement effectuer une sélection. La question qui se pose : Quels seront les critères de sélections sur lesquels vont se fonder les médecins, les urgentistes, les infirmières et infirmiers afin de soigner et ainsi sauver une personne et pas une autre ?

Actuellement la pression s’accentue sur les hôpitaux et le corps soignant en France. Malgré les efforts déployés, le dévouement des soignants, la réquisition des médecins à la retraite, la situation se dégrade dans un scénario irréaliste et catastrophique jamais vu ailleurs qu’au cinéma.

Les individus atteints de fièvres aiguës, ou d'une détresse respiratoire peuvent se voir mourir sans recevoir aucun soin significatif. La France dont le général de Gaulle avait une certaine idée de sa grandeur est loin d’une Chine qui a bâti en une semaine un grand hôpital, et a pu contenir la propagation du Covid-19. Toutefois, les pouvoirs publics tentent de faire de leur mieux.

Le Covid-19 se propage et mute actuellement en France et en Europe en plusieurs sous-virus et commence à atteindre non pas seulement les personnes âgées et vulnérables, mais aussi les plus jeunes, notamment la tranche d’âge entre 30 et 45 ans.

Ces derniers jours, les Français ont commencé à mesurer l’ampleur de la chose au point de se ruer sur les supermarchés, vidant les rayons de tous les produits alimentaires de tous genres. Ces scènes de paniques, de files d’attentes devant les supermarchés, rappellent bien certains d’entre nous les mêmes scènes vues lors des guerres passées. Les personnes sont au point de se battre pour savoir qui va entrer avant l’autre au supermarché, ou pour un paquet de pates ou de riz.

L’Italie a invité les experts chinois à venir lui livrer leur expertise et leurs manières de contenir la propagation du virus. La Chine a envoyé une aide médicale à la France contenant presque un million de masques et du matériel médical, alors que le président Macron se tourne toujours vers son homologue américain Donald Trump pour trouver des solutions à la crise. Cependant, les Etats-Unis premier allié de l’Europe ne lui a prêté aucune assistance. A l’inverse, le président Trump a fermé catégoriquement ses frontières envers les européens. A l’heure du Covid-19 la gouvernance mondiale risque de subir des modifications radicales.

La Chine démontre sa capacité de frappe et livre une nouvelle preuve de puissance. Elle donnera probablement à l’avenir le ton politique même si elle ne parvient pas encore, malgré sa puissance et ses moyens, à avoir un vaccin contre le Corona.

Enfin, le Covid-19 modifiera à l’avenir le fonctionnement politique en France et en Europe, il accentuera les crises au sein de l’Union européenne, cumulé à cela les guerres des États-Unis contre cette dernière, le problème de la gestion de ses frontières, la question des réfugiés ainsi que les menaces terroristes.

Le Covid-19 modifiera t-il la gouvernance mondiale contribuant à mettre fin à la monopolisation et à l’impérialisme du camp occidental avec à sa tête les États-Unis sur le monde ? L’Union européenne s’engage t-elle sur la voie de la séparation de ses membres ?

L’avenir nous le dira.

 

 

Comments

//