noscript

Please Wait...

corona

Moscou met en garde la Turquie contre une offensive visant les forces syriennes

Moscou met en garde la Turquie contre une offensive visant les forces syriennes
folder_openSyrie access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Le Figaro

Le Kremlin a mis en garde mercredi la Turquie contre une intervention militaire visant les forces syriennes dans la région d'Idleb (nord-ouest), où le président turc Erdogan a menacé de déclencher une offensive «imminente».

«S'il s'agit d'une opération contre le pouvoir légitime de la république syrienne et des forces armées de la république syrienne, ce sera, sans doute bien sûr, la pire des options», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, au cours d'un briefing téléphonique avec des journalistes.

Une opération turque contre «des groupes terroristes» dans la province d'Idleb irait toutefois dans le sens de l'accord de Sotchi, a précisé M. Peskov, selon lequel les contacts avec Ankara «se poursuivent». Cet accord conclu en octobre dans le sud-ouest de la Russie entre Ankara et Moscou prévoyait la cessation des hostilités à Idleb, mais il a été violé de manière répétée jusqu'à l'échec complet de sa mise en oeuvre.

L'avertissement de Moscou intervient après que le président turc Recep Tayyip Erdogan a sommé mercredi le gouvernement syrien de se retirer d'ici à fin février de certaines positions dans la région d'Idleb, où des affrontements ont opposé ces dernières semaines les forces d'Ankara à celles de Damas. «Il s'agit de nos dernières mises en garde (...) Nous pourrons surgir une nuit sans crier gare. Pour le dire d'une manière plus explicite, une opération à Idleb est imminente», a lancé M. Erdogan.

Pour le moment, les discussions entre Ankara et Moscou, qui parraine le gouvernement syrien, ne sont pas parvenues à faire baisser les tensions dans la zone. Les forces syriennes, appuyées par l'aviation russe, ont mis les bouchées doubles ces dernières semaines pour reprendre cette dernière ville occupée par les terroristes.

Comments

//