noscript

Please Wait...

Beyrouth

Zarif à AlAhed: le martyr Soleimani représentait la position de la République islamique dans la région

Zarif à AlAhed: le martyr Soleimani représentait la position de la République islamique dans la région
folder_openRapports access_timedepuis 6 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Mokhtar Haddad

La République islamique de l'Iran célèbre le 41e anniversaire de la Révolution islamique ces jours-ci. Quatre décennies de lutte face à l'arrogance internationale. Une période durant laquelle les fils de la révolution ont mis en échec des plans américains et sionistes contre les peuples de la région. Le martyr Qassem Soleimani était un grand symbole dans cette confrontation.

A l'occasion de la commémoration de la victoire de la Révolution islamique, et dans le contexte du quarantième de hajj Qassem Soleimani et de ses compagnons martyrs, le site AlAhed a interviewé le ministre des Affaires étrangères de l'Iran, Mohammad Javad Zarif, sur les derniers développements dans la région. 

A la question de savoir les raisons qui ont poussé le président américain et son homologue israélien à promulguer le deal du siècle, malgré l'impossibilité de son application,  le ministre iranien a estimé qu'il s'agit en premier d'objectifs électoraux.

Zarif à AlAhed: le martyr Soleimani représentait la position de la République islamique dans la région

«Les deux hommes éprouvent le besoin de remporter les élections pour rester à leurs postes. Chacun d'eux voulait la réussite de l'autre également. En effet, Trump a besoin de la réussite de Netanyahu dans les élections, alors que le dernier a aussi besoin du maintien de Trump au pouvoir. Ce fut une bonne opportunité pour les deux de réaliser leurs aspirations personnelles d'une part, de protéger leurs partisans d'une autre part et de soutenir leurs alliés. Ce sont les vraies causes de l'annonce de ce deal dans cette période», a-t-il expliqué.

Soulignant la faible réaction de dirigeants de certains pays arabes, Mohammad Jawad Zarif a dit que les Américains savaient à l'avance que ces derniers n'osaient pas et ne pouvaient pas afficher une quelconque réaction à cette proposition ridicule.    Celle-ci n'est pas seulement irréaliste mais aussi elle n'a aucun rapport avec le travail politique.

«Ils ont ignoré un projet de loi politique relatif aux droits de tout un peuple, par l'annonce de ce plan, qui n'est qu'un simple deal commercial, pour consolider l'occupation. Ce fait démontre que certains dirigeants de pays arabes ont des calculs dangereux concernant leurs relations avec les Etats-Unis et l'entité sioniste, ce qui doit être réglé», a-t-il ajouté.

Selon lui, «la réaction du monde arabe était claire, marquée de colère et de la fureur vis-à-vis des Etats-Unis, pour avoir annoncé ce plan. Une colère accompagnée de déception à l'égard des dirigeants de certains pays arabes qui ont approuvé le deal et accepté la médiation US dans la cause palestinienne».   

«L'une des plus graves erreurs commises par le monde arabe depuis 1990 et la signature de l'accord d'Oslo et Madrid, était d'accepter la médiation des Etats-Unis. Washington était depuis toujours partial et n'a jamais joué le rôle de médiateur.  Au moins, les Palestiniens sont convaincus à l'heure actuelle que les Etats-Unis ne sont point de médiateur, mais soutiennent clairement une seule partie, et vont même à l'extrême dans leur partialité», a-t-il affirmé.

Interrogé sur les propos faisant état de l'affaiblissement de la République islamique après le martyre du général Qassem Soleimani, qui fut l'un de ses facteurs de force, Zarif a affirmé que le général Soleimani représentait la position de la République islamique dans la région.

«L'assassinat lâche et perfide du martyr Soleimani par les Etats-Unis constitue une grande perte pour la région et les parties appelant à la paix dans le monde. Mais à la suite de ce martyre, nous observons ce qui se déroule dans la région, notamment en Irak et en Iran et certains autres pays. Tous les regards sont braqués sur la politique de sabotage des Etats-Unis dans la région. Un fait dont on pourrait profiter pour renforcer l'axe de la résistance comme l'avait indiqué le leader de la Révolution à ce propos. Il a affirmé que ce qui a eu lieu consolidera la détermination des Palestiniens et de l'axe de la résistance face aux démarches hostiles et périlleuses adoptées par les Etats-Unis dans la région.  

Par ailleurs, les derniers évènements ont prouvé l'ampleur de  l'estime et du respect des populations de la région à ceux qui consentent le sacrifice suprême en sa faveur».

Concernant le rôle des chefs martyrs dans la consolidation de la force de l'axe de la résistance, Zarif a rappelé que les martyrs de la résistance étaient inspirateurs avant et après leur martyre. «Le martyre des chefs de la résistance a prouvé que la voie de l'altruisme et du sacrifice suprême est la meilleure méthode pour affronter l'arrogance mondiale. Ce martyre a prouvé également que le sang de ces héros est toujours vivant et que celui qui a commis le crime de l'assassinat sera  jeté dans la poubelle de l'histoire sans aucun doute». «Vous l'avez perçu dans la confusion de Trump lors de son dernier discours, alors que le texte de son discours a été déchiré, tout comme le deal du siècle, par les présidents des Parlements des pays islamiques», a conclu le ministre iranien des Affaires étrangères.

Comments

//