noscript

Please Wait...

Du Brexit à l’affrontement franco-allemand, quel avenir pour l’Union européenne ?

Du Brexit à l’affrontement franco-allemand, quel avenir pour l’Union européenne ?
folder_openAnalyses access_time depuis 17 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Antoine Charpentier

La sortie de l’Angleterre de l’Union européenne a suscité beaucoup d’émois, de réjouissance et de désolation. Nombreuses sont les interrogations sur l’avenir de l’Union européenne notamment après son divorce avec l’Angleterre. Toutefois, avec ou sans l’Angleterre l’avenir de l’Union européenne semble incertain. L’Union européenne révèle de nos jours d’énormes faiblesses et lacunes que ce soit sur la scène internationale ou sur le plan intérieur. Sa posture politique ne semble pas faire l’unanimité auprès des peuples européens.

Il convient également de préciser que l’Angleterre n’était jamais entièrement dans l’Union européenne. L’Angleterre n’a jamais adhéré à l’accord Schengen, elle n’a jamais accepté d’abolir ses frontières, elle n’a jamais accepté d’abandonner la Livre sterling au profit de l’Euro, monnaie unique de l’Union.

Le Brexit a été un long processus de négociations commencé en juin 2016 et qui ne s’achèvera pas avec la sortie de l’Angleterre de l’Union européenne. Les négociations entre l’Angleterre et l'Union européenne vont encore durer quelques années, puisque l’Angleterre ne va pas se plier aussi facilement aux conditions de Bruxelles,  même si elle les a déjà admises.

Nombreux sont les dossiers entre l’Angleterre et l’Union européenne qui vont susciter, négociations, compromis et bras de fer.

Les principaux de ces dossiers sont la délocalisation des sièges sociaux des grandes entreprises et des banques de Londres vers l'Union, les échanges commerciaux, les droits douaniers, la circulation des personnes. Toutes ces problématiques risquent également d’alimenter un peu plus l’affrontement tacite entre la France  et l’Allemagne sur la base de savoir où iront les entreprises et les sièges sociaux des grandes banques, à Berlin ou à Paris ?

La sortie de l’Angleterre a été saluée par un certain nombre de séparatistes au sein de l’Union européenne, ainsi que par certaines mouvances de la droite européenne, à la fois anti-union européenne et anti-Angleterre. Toutefois, l’opportunisme politique est tel que soutenir la sortie de l’Angleterre de l’Union européenne devient une évidence. Toutefois les différentes politiques instaurées par Bruxelles au sein l'Union ne font pas l’unanimité des citoyens européens.

Il est utile de mentionner que l’Angleterre quitte l’Union européenne, tandis que la langue officielle de cette dernière demeure l’anglais. Néanmoins, si cela venait à changer, quelle langue entre le français et l’allemand remplacerait l’anglais ? Dans cette problématique réside un autre versant du conflit entre l’Allemagne et la France pour la conduite de l’Union européenne.

Sur le plan économique, l’Union européenne risque d’affronter la concurrence commerciale de l’Angleterre, tout en faisant face à celle des États-Unis et à la guerre économique déclarée par Donald Trump contre elle.

Par la sortie de l’Angleterre de l’Union européenne, cette dernière se trouve en confrontation directe, ou au moins économique, avec le monde anglo-saxon et ses deux principaux pôles l'Angleterre et les États-Unis.

La sortie de l’Angleterre met l’Union européenne face à ses difficultés et ses contradictions. Elle révèle également l’échec du projet européen qui se voulait être à la base une troisième alternative entre le bloc de l’Est et celui de l’Ouest. Cependant, l’Europe comme alternative s’est littéralement alignée sur l’action politique des États-Unis dans le monde. Cette soumission volontaire pratiquée par l’Europe envers les États-Unis obscurcit de nos jours les horizons européens, mettant en danger les intérêts vitaux de l’Europe dans le monde. L’Europe n’arrive plus à jouer le rôle espéré sur la scène internationale, à avoir une politique de défense indépendante des États-Unis et de l'OTAN, une stratégie économique loin de la surveillance étasunienne. L’union européenne se trouve de nos jours encerclée et enchaînée par le fait de ses postures politiques précédentes. Ceci fait peser d’énormes risques sur son avenir.

Cependant l’échec est également celui de l’Angleterre, qui n’a pas réussi à se servir de l’Union européenne pour impulser ses politiques dans le monde. Toutefois, l’Angleterre sort de l’Union européenne pour mieux revenir, tout en essayant d'imposer ses conditions. En même temps,  l'Angleterre revient d’une manière totale sous la coupe des États-Unis, ce qui n’arrangera en rien les négociations à venir avec l’Union européenne.

Enfin, la saga  Angleterre/Union européenne ne s’achèvera d’ici tôt, l’avenir nous réservera des surprises dans ce dossier.

Comments

//