noscript

Please Wait...

Tunisie: HRW appelle au rapatriement de 196 enfants de terroristes présumés

Tunisie: HRW appelle au rapatriement de 196 enfants de terroristes présumés
folder_openAfrique access_time depuis 20 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

L'organisation de défense des droits humains Human Rights Watch a appelé jeudi les autorités tunisiennes à poursuivre le rapatriement des quelque 196 enfants tunisiens toujours bloqués en Libye, en Syrie et en Irak, où leurs parents sont soupçonnés d'avoir rejoint des groupes terroristes.

Tunis a rapatrié le 23 janvier six jeunes orphelins, dont certains parents avaient été tués en 2016 à Syrte, ex-bastion en Libye de «Daech».

Ces enfants âgés de 3 à 12 ans, pris en charge depuis trois ans par le Croissant-Rouge, ont été reçus à leur arrivée par le président Kais Saied, qui a appelé à accélérer les rapatriements.

«La Tunisie devrait agir rapidement pour donner suite à cette mesure positive en rapatriant ses enfants pris au piège dans des camps et des prisons sordides», a déclaré Amna Guellali, directrice du bureau de Tunis de HRW. «Les enfants ne devraient pas être punis pour les crimes présumés de leurs parents.»

L'ONG rappelle dans son communiqué qu'outre les 36 enfants toujours en Libye, 160 autres se trouvent en Syrie et en Irak, parfois détenus avec leurs mères.

«Tous les Tunisiens devraient être autorisés à retourner en Tunisie», estime HRW, soulignant que les enfants «ne doivent pas être séparés de leurs mères ni d'autres membres de leur famille, sauf s'il existe des preuves convaincantes qu'une telle séparation est dans leur intérêt.»

La Tunisie fut ces dernières années l'un des principaux pourvoyeurs de terroristes dans le monde --3.000 Tunisiens sont partis combattre à l'étranger selon les autorités.

Comments

//