noscript

Please Wait...

Sayed Khamenei: Le deal du siècle mourra avant la mort de Trump

Sayed Khamenei: Le deal du siècle mourra avant la mort de Trump
folder_openIran access_time depuis 21 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

A l’approche du 41e anniversaire de la victoire de la Révolution islamique en Iran, le Leader de Révolution islamique sayed Ali Khamenei a abordé, le mercredi 5 février, les répercussions du deal du siècle estimant qu’il mourra avant la mort du président américain Donald Trump.

«Le Deal du siècle proposé par Trump mourra avant qu’il ne meure lui-même», a souligné le Leader avant d’ajouter: «Les Américains se font illusion. En choisissant un nom grandiloquent pour leur plan, ils croient pouvoir l’imposer. Or, c’est là un dessin à la fois bête et maléfique. C’est un plan qui dès le départ, a nui aux intérêts américains. Il est évident qu’il s’agit d’un projet qui n’aboutira pas, et ce, malgré cette grande campagne médiatique menée tout autour. C’est bien bête de dépenser autant d’énergie et d’argent pour un plan qui n’aboutira pas».

«Et puis le Deal du siècle est une imposture parfaitement américaine, car les Américains négocient avec le régime sioniste ce qui ne lui appartient pas. La Palestine appartient aux Palestiniens et c’est à eux de décider de son sort. Mais de quel droit les États-Unis disposent-ils du droit de propriété d’un peuple ? C’est là le signe le plus manifesté de votre hypocrisie, de votre imposture et de votre mauvaise foi, a affirmé sayed Khamenei à l’adresse de l’administration américaine.

Pour l’imam Khamanei, le deal du siècle s’est avéré bien nuisible aux Américains tandis que pour la Palestine il a agi comme un facteur de revivification. «Que quelques dirigeants arabes connus pour leur traîtrise et qui ne jouit d’aucun prestige auprès des peuples musulmans, applaudissent ce plan, cela n’a aucune importance. Ce qui importe c’est que ce projet mort-né a porté du sang neuf à la cause palestinienne et a ramené ce dossier au premier plan au point que le monde entier en parle».

En évoquant les efforts de l’Arrogance de faire avancer ce projet à coup d’arme et d’argent, le Leader a affirmé que le seul moyen de son endiguement est le recours à la résistance, une résistance loyale: «le peuple, les groupes palestiniens se devront de faire le jihad, “un jihad dévoué” et resserrer ainsi l’étau autour des Américains et des sionistes. Et il appartient au monde de l’islam de soutenir et d’appuyer la brave résistance des Palestiniens».

Sayed Khamenei s’est ensuite félicité de la montée en puissance des courants acquis par la cause de la Résistance en Asie de l’Ouest: «J’ai la ferme conviction que les groupes armés palestiniens résisteront à cette insanité et la République islamique d’Iran a le devoir de les soutenir autant que faire se peut. Et ce soutien est ce que la nation et l’État iranien veulent et souhaitent».

Plus loin dans ses propos le Leader de la Révolution islamique est revenu sur la proposition iranienne pour résoudre la crise palestinienne, laquelle consiste à soumettre l’avenir de la Palestine à un référendum auquel participeraient tous les habitants des territoires occupés et palestiniens d’origine palestinienne.

«Qu’ils soient de confession musulmane, chrétienne ou juive, c’est à eux qu’il convient de s’exprimer sur l’avenir de la Palestine, et non pas à Netanyahu et Cie. Cette perspective n’est pas inaccessible. C’est un objectif qui se réalisera et vous, les jeunes, vous verrez inchallah ce jour et vous accomplirez votre prière avec l’aide de Dieu dans la mosquée Al-Aqsa», a-t-il souligné.

Le Leader a par ailleurs évoqué les élections législatives iraniennes qui auront lieu le 21 février en insistant sur la nécessité d’y participer.

«Quiconque s’intéresse à l’Iran et à sa sécurité devrait participer à ces élections», a-t-il recommandé.

Comments

//