noscript

Please Wait...

Trump acquitté à son procès en destitution

Trump acquitté à son procès en destitution
folder_openAmériques access_time depuis 21 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le président américain Donald Trump a été acquitté par le Sénat lors de son procès historique en destitution ce mercredi, avec le soutien de tous les élus républicains sauf un, et sans aucune voix démocrate. Il était visé par deux chefs d'accusation: abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès.

52 des 100 sénateurs américains ont déclaré le président non coupable du chef d'abus de pouvoir et 53 du chef d'entrave à la bonne marche du Congrès, adoptés le 18 décembre à la Chambre des représentants.

Le premier concerné a réagi en publiant une courte vidéo sur Twitter dans les minutes qui ont suivi son acquittement. Dans ce montage de 30 secondes représentant une fausse couverture du Time magazine, on peut voir dérouler des panneaux de campagne électorale annoncer «Trump 2024, Trump 2028...», et ce jusqu'à l'infini. «Trump 4EVA (Trump pour toujours)», conclut enfin cette vidéo déjà partagée plus de 22.000 fois sur le réseau, accompagnée du visage moqueur du président américain.

Dans un second temps, Donald Trump a fait savoir dans un tweet qu'il s'exprimerait ce jeudi à 12 heures depuis la Maison Blanche afin d'évoquer cette «VICTOIRE».

«Je ferai une déclaration demain à 12 heures (17 heures GMT) depuis la Maison Blanche pour évoquer la victoire de notre pays face à cet "impeachement" en forme de mascarade», a tweeté le 45e président des Etats-Unis.

La Maison Banche, elle, a estimé que Donald Trump était «pleinement innocenté».

Un parti républicain aux ordres

Sa mise en accusation restera comme une tache indélébile sur un mandat truffé de scandales. Avant lui, seuls deux de ses prédécesseurs, Andrew Johnson en 1868 et Bill Clinton en 1998, avaient connu une telle avanie.

Mais son procès a montré que l'ancien homme d'affaires de New York pouvait compter sur un parti républicain aux ordres, un atout de taille à neuf mois d'une élection où il briguera un second mandat de quatre ans.

Cette victoire politique a cependant été assombrie par la défection d'un élu républicain de premier plan: Mitt Romney, candidat malheureux à la Maison Blanche en 2012.

La Constitution des Etats-Unis impose une majorité des deux tiers (67 sièges sur 100) pour destituer un président. Avant même le vote, la guerre des formules avait été engagée sur les leçons à tirer de cette procédure exceptionnelle.

Donald Trump a été «acquitté pour toujours», clame la Maison Blanche. Donald Trump a été «mis en accusation pour toujours», rétorquent les démocrates.

L'opposition reproche au 45e président des Etats-Unis d'avoir utilisé les moyens de l'Etat, notamment une aide militaire validée par le Congrès, pour tenter de forcer l'Ukraine à «salir» son possible adversaire à la présidentielle Joe Biden.

Depuis que le scandale a éclaté, l'hôte de la Maison Blanche se dit victime d'une chasse aux sorcières orchestrée par ses adversaires qui n'auraient pas digéré sa victoire surprise de 2016.

Comments

//