noscript

Please Wait...

Abdullahiane à AlAhed sur le martyr Soleimani: La riposte est inéluctable

Abdullahiane à AlAhed sur le martyr Soleimani: La riposte est inéluctable
folder_openRapports access_time depuis 26 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Fatima Salami

Les discours sur le chef des martyrs de l'axe de la résistance sont intarissables. En effet, ce martyr était un leader exceptionnel dans tout le sens du terme. C'est notamment l'avis du secrétaire du chef du Conseil de la Choura islamique en Iran, Hussein Amir Abdullahiane, lors d'une interview au site libanais AlAhed.

«En tant qu'une personne qui était aux côtés du chef Qassem Soleimani tout au long de vingt ans, sur le front diplomatique, je voudrais affirmer que le chef martyr était un chef militaire éminent, qui adoptait la méthode de la paix et de la sécurité stratégique dans la région et le monde, y compris au Liban. Soleimani était un diplomate de mérite, un négociateur brillant et un homme de politique confiant, qui avance avec fermeté, derrière le commandement du l'imam Ali Khamenei, tout comme fut Malek Al-Achtar. Hajj Qassem était un modèle remarquable du point de vue moralité. Je transmettrai aux peuple de la région notamment au peuple libanais, des détails sur cette personnalité», a-t-il dit.

En réponse à une question sur ce qu'a réalisé le martyr à l'axe de la résistance et à la cause palestinienne, M. Abdullahiane a répondu que le martyr Soleimani, étant le chef de la force al-Qods, a brisé les forces terroristes de «Daech», avec l'aide du Hezbollah et des forces armées en Irak et en Syrie.

«Hajj Qassem a fourni le soutien à la résistance islamique au Liban et à la résistance palestinienne. Il s'est tenu aux côtés des militants palestiniens. Il a réussi à cerner l'autoproclamé "Israël" dans une grande prison, au lieu de réaliser le rêve des Sionistes d'établir leur prétendu état, du Nil à l'Euphrate. Voici les Sionistes entourés à l'heure actuelle de murs de béton, sur les territoires occupés.

Il a transformé, avec la résistance, la guerre de l'entité sioniste à une victoire de la résistance et à un échec et reddition de cette entité ennemie. Tous ces faits sont dans l'intérêt de l'axe de la résistance», a-t-il rappelé.

Interrogé sur ceux qui demeurent sceptiques quant à l'annonce de la République islamique selon laquelle le prix de l'assassinat des deux martyrs, Qassem Soleimani et Abou Mahdi Al-Mouhandis, sera l'expulsion des forces américaines de la totalité de la région, le responsable iranien a affirmé que le président américain, Donald Trump et les Etats-Unis ont commis deux crimes.

«Le premier est illustré dans l'attaque aux missiles contre la voiture du chef Soleimani et de ses compagnons. Ce crime américain a nécessité une riposte de la part de la République islamique qui a bombardé la base américaine Ain-Asad en Irak, par 13 missiles balistiques», a-t-il expliqué.

Et d'ajouter: «Notre objectif n'était pas de tuer les militaires américains, bien que la riposte ait fait des morts et des blessés dans leurs rangs. Nous avons également provoqué des graves pertes dans la base militaire stratégique dans la région. Un fait qui a brisé l'hégémonie américaine».

Selon ses dires, le deuxième crime commis par Trump et les Etats-Unis, est illustré dans le martyr du chef Soleimani et du martyre du Hachd Chaabi, Abou Mahdi Al-Mouhandis et de leurs compagnons. «La riposte à ce crime est inéluctable», a-t-il martelé.

«Après le martyre de ces deux grands chefs, la région du Moyen-Orient ne sera plus un lieu heureux pour les forces américaines et leurs alliés sionistes», a conclu M. Abdullahiane.

Comments

//