noscript

Please Wait...

Trump dévoilera le «deal du siècle» d’ici mardi, l’AP réitère son rejet de ce plan

Trump dévoilera le «deal du siècle» d’ici mardi, l’AP réitère son rejet de ce plan
folder_openAmériques access_time depuis 29 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi, le 23 janvier, qu’il dévoilerait son «deal du siècle» ou le soi-disant «plan de paix pour le Proche-Orient» avant la visite mardi à Washington de Benjamin Netanyahu et de son rival Benny Gantz.

«Nous le rendrons probablement public un peu avant», a déclaré Trump à bord de l’avion présidentiel Air Force One peu avant d’atterrir en Floride, estimant que «c’est un excellent plan».

Interrogé sur d’éventuels contacts entre son administration et les Palestiniens, qui ont déjà jugé le texte mort-né, Trump a voulu se montrer rassurant.

«Nous leur avons parlé brièvement… Ils réagiront peut-être de manière négative au début, mais c’est en réalité très positif pour eux», a-t-il ajouté.

L’AP réitère son rejet de ce plan

Dans ce contexte, l’Autorité palestinienne (AP) a réitéré jeudi son rejet de ce plan qui liquide la cause palestinienne.

«Nous mettons en garde contre tout projet américain qui violerait le droit international», a déclaré dans un communiqué Nabil Abou Roudeina, porte-parole du président de l’AP Mahmoud Abbas, en précisant que les Palestiniens rejetaient le projet de Trump.

«+L’accord du siècle+ que le président Trump pourrait annoncer est déjà mort», a déclaré le porte-parole palestinien à l’issue d’une rencontre de ce dernier avec le président russe Vladimir Poutine, aussi de passage en Palestine occupée.

«Nous rejetons absolument ce que l’administration Trump a réalisé jusqu’à présent (…) Notre position est claire: Israël doit mettre fin à l’occupation des terres palestiniennes en vigueur depuis 1967», a ajouté Nabil Abou Roudeina, cité par les médias israéliens.

Netanyahu et Gantz à Washington

Entre-temps, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son rival politique Benny Gantz se rendront la semaine prochaine à Washington afin de discuter du «deal du siècle», a annoncé jeudi le vice-président américain Mike Pence.

«Le président Trump m’a demandé d’inviter le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la Maison Blanche la semaine prochaine pour discuter des enjeux régionaux et de la perspective d’une paix en Terre sainte», a déclaré Pence, aux côtés de Netanyahu à l’ambassade américaine à al-Qods occupée (Jérusalem).

A Washington, la Maison Blanche a affirmé que Benjamin Netanyahu se rendrait mardi à Washington.

Benny Gantz «a également accepté l’invitation du président à se rendre à Washington», a-t-elle ajouté sans préciser si sa visite interviendrait le même jour.

Après de nombreux reports, le «deal du siècle» voulu par Donald Trump était déjà attendu à l’automne, après les élections israéliennes de septembre.

Selon les médias israéliens, le plan accorderait à l’entité sioniste la souveraineté sur al-Qods occupée et sur les colonies en Cisjordanie occupée. En échange, il reconnaîtrait un mini-Etat palestinien mais à condition que Gaza soit démilitarisé, que le Hamas renonce à ses armes et que les Palestiniens reconnaissent «l’Etat d’Israël» avec al-Qods comme sa «capitale».

Comments

//