noscript

Please Wait...

Jihad

Sayed Nasrallah: ’La riposte iranienne n’est que le début d’un long parcours stratégique. L’axe de la résistance doit passer à l’acte jusqu’à l’expulsion des USA

Sayed Nasrallah: ’La riposte iranienne n’est que le début d’un long parcours stratégique. L’axe de la résistance doit passer à l’acte jusqu’à l’expulsion des USA
folder_openRésumés des discours access_time depuis 12 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Le Hezbollah a organisé ce dimanche une cérémonie funéraire pour commémorer le martyre du dirigeant Qassem Souleimani et Abou Mahdi al-Mohandess. A cette occasion, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé un discours par vidéo-conférence. Dans ce qui suit les idées essentielles de son discours:

"Que la paix de Dieu soit sur vous, sur son Messager, sa famille et ses compagnons. Chers frères que la paix de Dieu soit sur vous. Je vous remercie pour votre participation à cette cérémonie triste. Je présente mes condoléances à la nation islamique pour le décès de Sayeda Fatima, fille du prophète de l'Islam. Je réitère mes condoléances et félicitations aux familles des martyrs de l'agression, notamment à la famille de Hak Qassem Souleimani et Abou Mahdi al-Mohandess.

Hajj Qassem auprès de la résistance libanaise dans toutes ses épreuves

Je voudrais parler du martyr Hajj Qassem, pour son grand lien avec le Liban et sa résistance. Les gens doivent savoir quelques-unes des qualités de ces deux martyrs. Nous devons réaliser ce que ces deux martyrs ont présenté aux peuples de cette région pour être reconnaissants envers eux. Il faut remercier les grâces de Dieu pour qu'Il nous offre un surplus. En Palestine, en Syrie, en Irak, au Yémen, en Afghanistan, à Bahrein, au Pakistan, en Inde et en Afrique, tout le monde a pleuré et commémoré le martyre de Hajj Souleimani. Je vais surtout insister sur ceux qui expliquent à leurs peuples le rôle majeur de ce grand martyr et derrière lui de la République Islamique pour le soutien de nos peuples. Je voudrais donc parler de ses apports au Liban.

Nous voulons présenter à la nation et au monde le modèle de ce véritable combattant formé par les valeurs de l'Islam, de l'école de l'imam Hussein, et de l'imam Hussein.

Hajj Souleimani est venu au Liban au lendemain de la victoire de la révolution islamique en Iran. En peu de temps, il a noué avec les combattants de la résistance au Liban une relation très solide. Il a rapidement appris la langue arabe. Bien qu'il ait été haut gradé des gardiens de la révolution, il était un combattant humble, on le sentait comme un proche. Il était présent sur les fronts de combat. Les combattants au Liban se sont beaucoup attachés à Hajj Qassem, il leur manquait beaucoup. Au lieu d'aller chez lui, il venait lui-même chez nous.  Il suivait toutes nos conditions, il nous soutenait tout le temps. il nous présentait des aides morales, logistiques et matérielles.

En 1998, l'action de la résistance au Liban était à son apogée. Hajj Souleimani était derrière le suivi permanent du combat de la résistance, ce qui a conduit à la victoire de mai 2000 et à l'expulsion de l'ennemi israélien. Donc, il était un partenaire complet dans la réalisation de la victoire.

Il était toujours avec nous. Il considérait que le Liban demeurerait dans la ligne de mire de l'ennemi même après la libération. Alors, au lieu de rester une résistance qui mène une guerre d'usure avec l'ennemi, le Hezbollah a entamé une nouvelle période de développement majeur en termes de possession d'armes sophistiquées. Quand nous fatiguions, Hajj Qassem nous avertit que nous ne possédons pas beaucoup de temps en face de l'ennemi.

Lors de la guerre de 2006, hajj Qassem nous a appelé pour nous informer de son intention de venir au Liban. Ainsi fait. Il est resté avec nous tout au long de la guerre de 2006 dans la Banlieue Sud, sous les bombardements. Il aurait pu rester en Syrie pour nous envoyer le soutien logistique nécessaire. Il a enduré avec nous toute l'épreuve de la guerre. En juillet, vers la fin de la guerre, Hajj Qassem nous a dit qu'il va rentrer en Iran. il nous a demandé: "Que voulez-vous de moi?", on lui a alors dit que nous avons besoin d'un fonds important pour reconstruire ce qui a été détruit par l'ennemi. C'est lui qui nous a aidés à sauver la face. Le lendemain, il est rentré en Iran et il nous a envoyé l'argent nécessaire pour entamer la reconstruction.

Toujours au Liban, certains tentent de minimiser l'ampleur de la victoire sur les groupes terroristes takfiris dans l'Anti-Liban. Sachez que la défaite de Daech à Homs et à a-Badiah nous a permis de vaincre Daech et al-Nosra à la frontière Est du Liban. C'était une seule bataille. Hajj Qassem était présent personnellement dans toute cette bataille.

Aujourd'hui, toutes les capacités et l'expertise de la résistance libanaise sont dues aux efforts et à la contribution de Hajj Qassem. Ce Liban, jadis vu par l'ennemi comme le plus faible maillon de la région, est devenu la plus grande menace existentielle pour Israël.

La résistance peut protéger le Liban et ses ressources, mais aussi elle constitue la menace majeure existentielle pour l'ennemi.

Franchement, jamais on ne s'attendait à ce que la résistance libanaise devienne aussi forte et menaçante pour l'ennemi. Tout ceci est grâce à Dieu, à la République Islamique dirigée par Sayed Khamenei, et Hajj Souleimani.

Avec toute cette humilité, Hajj Qassem n'a jamais vanté de nous avoir fourni toutes ces formes d'aides. Il disait toujours: "C'est mon devoir, je le fais pour plaire à Dieu. Il nous disait: Je suis votre serviteur".

Pendant 20 ans, jamais la République Islamique ni Hajj Qassem ne nous ont demandé quoi que ce soit. Une fois, ils nous ont demandé de déléguer un expert pour aider nos frères combattants en Irak.

Oui, telle est la relation et le comportement de la République Islamique envers les peuples opprimés dans notre monde. Elle nous aide sans même attendre de remerciement de notre part. Nous ne sommes pas d'outils iraniens. Nous sommes les partenaires, les amis d'Iran.

Les responsables palestiniens l'ont même reconnu: Jamais l'Iran ne nous a fait une demande pour son intérêt. Telle est la république islamique, tel est l'Islam politique que certains tentent de déformer à travers Daech et Cie.

Cette République fournit tout type d'aides aux peuples opprimés de la région.

Voici le modèle du grand général modeste Hajj Souleimani: il est présent partout sur les premiers fronts de combat.

Nous avons besoin d'un tel modèle comme Hajj Souleimani et al-Mohandess. Une modèle qui nous sert d'exemple à suivre.

Hajj Abou Mahdi al-Mohandess partageait les mêmes qualités. Il se considérait comme un apprenant, un soldat dans les rangs de Hajj Qassem. Pourtant il commandait plus de 120 mille combattants, il était le vice-commandant du Hached al-Chaabi. C'est l'image de l'amour, de la pitié, de la miséricorde.

Ce n'est pas un hasard que les deux tombent en martyre ensemble. Dieu a choisi pour ces deux leaders de tomber en martyre ensemble, et leur martyre a eu des dimensions stratégiques pour les peuples iranien et irakien.

Quand Daech a pris le contrôle de l'Est de l'Euphrate, et est devenu aux abords de Bagdad et de KErbala, l'autorité religieuse sage irakienne a décrété la fatwa du jihad. Le lendemain, Hajj Qassem est allé à la tête de combattants pour soutenir les frères irakiens.

Daech, formés aux mains des Américains, et soutenus par les médias du Golfe, a apporté le projet le plus dangereux pour la région. Hajj Abou Mahdi al-Mohandess était l'un des premiers commandants à se mettre en face de Daech et à vaincre ce groupe terroriste. La défaite de Daech a sauvé tous les pays de la région, et a favorisé la défaite de Daech en Syrie. la Jordanie, le Koweit, l'Arabie Saoudite, l'Iran et la Turquie auraient payé un large tribu si Daech avait vaincu. Grâce à Hajj Qassem et Abou Mahdi, grâce au grand nombre de combattants, Daech a subi une défaite écrasante. Tous les pays de la région doivent remercier les deux martyrs et tous les autres combattants qui ont sauvé la région de horreurs de Daech.

Regardez ce que fait Daech en Afghanistan, au Nigéria, dans quelques régions en Syrie. Regardez les crimes et les massacres qu'il commet.

Avec ces deux martyrs, nous sommes devant un exemple type du combattant sincère qui œuvre jour et nuit pour vaincre les dangers.

Les résultats stratégiques du martyre de Hajj Souleimani

Je passe aux effets et résultats de ce grand martyre:

- La réunification des rangs des Irakiens qui étaient peu de temps avant ce martyre face à une grande division US.

- La participation massive aux funérailles du martyr Hajj Qassem Souleimani à Téhéran et Ahwaz. Jamais de funérailles aussi imposantes n'ont eu lieu dans l'histoire comme celles de l'Imam Khomeiny. La procession funèbre de Hajj Qassem Souleimani équivalait à celle de l'imam Khomeiny. Permettez-moi de vous dire: le peuple iranien n'a pas d'égal dans le monde. Citez-moi l'exemple d'un autre peuple au monde prêt à participer aux funérailles de son leader du matin jusqu'au coucher du soleil. Ils sont descendus, petits et grands, pour se mettre debout toute la journée dans un froid glacial.

Un expert US a dit que les funérailles à Téhéran ont terrifié Trump et l'administration US. C'étaient des funérailles inouies.

De même à Ahwaz, à partir de laquelle les pays du Golfe complotent contre l'Iran, en exploitant les conditions de vie difficiles de la population. Quand j'ai assisté aux funérailles à Ahwaz, j'ai récité le verset coranique: "En ce jour, les mécréants ont capitulé face à votre religion".

La scène des funérailles sans précédent a frappé de plein fouet le moral des Américains et d'autres.

Le sang des martyrs a renforcé la scène intérieure iranienne face aux complots US.

Parmi les effets de ce grand martyr, les valeurs de la résistance, du dévouement, du sacrifice et de la fidélité, ont été ravivées. N'oubliez point les efforts majeurs déployés sur le plan international pour tourner en dérision notre culture islamique. Ces deux martyrs auraient pu rester auprès de leurs familles au lieu de passer leur vie sur les champs de bataille.

Parallèlement, les Américains répandent la culture de la séparation entre les pays. Ils nous disent: quel est le rapport entre le Liban et l'Irak? L'Irak et la Syrie?... ils essaient de nous montrer que notre rapport est illogique et insensé.

Ce martyre a remis en question le rôle de la présence US dans notre région. Les USA qui se présentaient comme étant la garantie sécuritaire de la région. Ce martyre a montré aux peuples que les USA sont des criminels, des comploteurs et des occupants qui cherchent à s'accaparer de nos richesses.

Tout comme l'Entité sioniste et les groupes terroristes, formés aux mains des USA pour détruire notre région islamique. Devant chaque endroit frappé par les terroristes, on doit écrire "Fait aux Etats-Unis".

Les USA constituent la première menace et Israël est une caserne militaire implantée dans notre région. Le premier voleur de notre pétrole et notre gaz est les Etats-Unis.

La punition stratégique: Un long parcours jusqu'à l'expulsion des USA

Je passe au troisième titre, celui de la punition juste: la riposte au crime US ne sera pas sous forme d'une seule opération militaire. Ce qui a eu lieu à Ain el-Assad est une gifle aux forces US. Ce n'est pas la riposte.   C'est un début militaire, le premier pas fort dans une série de ripostes stratégiques visant à chasser la présence US de notre région.

 

Lorsque la force balistique  iranienne a lancé des missiles sur la base militaire US. Le ministre US à la défense a reconnu que cette frappe a atteint ses objectifs. Toute la région était au bord d'une guerre. Dès les premières heures de l'attaque, les médias US et ceux du Golfe ont préparé la riposte en minimisant l'ampleur des pertes. Mais pour être justes, cette grande frappe reflète un courage inouï chez l'administration iranienne. Elle a bombardé aux missiles une base militaire, et ceci n'a jamais eu lieu depuis la Deuxième guerre mondiale. C'est un Etat qui a lancé cette opération, il ne s'agit d'une guérilla. Qui ose dans le monde entier de faire ceci? Surtout que Trump a averti contre une dure riposte US en cas de frappe. Cette riposte renferme des indices stratégiques fermes et clairs.

Cette gifle a révélé la véritable force iranienne. Dans notre région, il existe des gens viles et bas qui se méprisent et méprisent tout facteur de force. Ces missiles sont purement fabriqués en Iran, sans l'aide d'experts occidentaux. Donc, l'arme était iranienne, la décision de guerre est iranienne, et le courage est iranien.

11 missiles se sont abattus sur cette base, de l'aveu des responsables US.

Les Américains n'ont pas pu intercepter un seul missile. C'est un message très fort aux Américains et aux Israéliens. Netanyahu voulait toujours tirer des missiles sur l'Iran. cet idiot ne savait pas ce qu'il attendait.

Dorénavant, il faut que les dirigeants US prennent en compte les menaces iraniennes. Il est vrai que le bombardement a eu lieu dans la base US en Irak, mais ceux qui ont pleuré l'événement sont les Israéliens.

Quant aux dégâts humains, les prochains jours le révèleront. Sur le plan logistique, de lourdes pertes estimées à des millions de dollars ont été enregistrées.

Des milliers de soldats Américains se sont cachés dans les abris. Ils étaient à moitié debout en raison des craintes. Les Israéliens sont horrifiés de l'idée de voir les Américains se retirer de la région.

Rappelez-vous comment Trump et les dirigeants à ses côtés ont tenu le point de presse. Avaient-ils la mine des vainqueurs ou des personnes vaincues?

L'Iran a clairement averti: en cas de riposte US, toutes les bases militaires US seront bombardées ainsi qu'Israël.

La décision de la riposte n'est pas seulement celle de la direction, mais c'est la décision du peuple iranien qui a participé en masse aux funérailles.

C'est Trump qui s'est ensuite rétracté et qui a commencé à calmer le jeu en affirmant sa volonté de coopérer avec les Iraniens contre Daech. Espèce de menteur. Tu veux coopérer contre Daech et tu as tué les deux dirigeants militaires qui ont combattu le plus ces terroristes? Tu dis que tu soutiens le peuple iranien et tu imposes sur lui les sanctions les plus dures dans leur histoire.

Bref, c'est une gifle dans un long parcours stratégique.

L'Irak, l'endroit où le crime US a été commis, sera la deuxième partie qui ripostera. Les USA ont tué un dirigeant militaire irakien, sur le sol irakien, et pour affaiblir le HAched al-Chaabi qui combat Daech pour protéger le pays. L'autorité religieuse, et ensuite la direction irakienne ont revendiqué leur droit à la riposte. Je souhaite que Massoud Barzani soit reconnaissant envers Hajj Qassem Souleimani, qui a répondu immédiatement à son appel de venir le sauver de Daech.

Hajj Qassem, est venu avec des combattants, dont ceux du Hezbollah, pour chasser Daech des régions kurdes, alors que Barzani tremblait de peur.

Je remercie le parlement irakien pour la loi adoptée appelant au retrait des forces US. Ce sera la meilleure riposte, le rêve de Hajj Qassem de voir les Américains chassés du pays, eux qui transportaient par hélicoptères les combattants de Daech.

Sachez que les USA vont intimider et tenter de menacer les Irakiens pour demeurer sur le sol irakien, dans le but de voler les richesses pétrolières du pays.

Quant au reste de l'axe de la résistance, il doit commencer l'action. Il doit passer à l'acte. Les forces de la résistance sont sérieuses, et les jours suivants montreront ceci. Les USA doivent quitter de notre région. Sinon, ils quitteront nos pays dans les cercueils. Celui qui mise sur notre oubli ou notre fatigue a tort. Les prochains jours montreront que la riposte sur le martyre de Hajj Qassem Souleimani et Hajj al-Mohandess est sûre et certaine.

Les USA paieront le prix et ils découvriront qu'ils se sont trompés dans leurs calculs. Vous avez eu tort, et vous découvrirez ceci par le prix du sang. Cette occasion a ouvert une nouvelle page dans l'Histoire de la région. Les évènements se succèderont dans le sillage d'un long parcours de riposte. Ce sang ne sera pas versé vainement, et les martyrs réaliseront leurs objectifs ultimes.

Que la paix de Dieu soit sur vous.     

//