noscript

Please Wait...

Les représailles iraniennes contre des bases US en Irak, résultat des actions de Washington, selon Moscou

Les représailles iraniennes contre des bases US en Irak, résultat des actions de Washington, selon Moscou
folder_openMoyen Orient access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sputnik

La porte-parole de la diplomatie russe a estimé que les attaques iraniennes contre des bases américaines en Irak étaient consécutives des actions de Washington qui contourne dans ces démarches le système juridique international actuel.

Les tirs de missiles iraniens contre des bases américaines en Irak sont le résultat des actions de Washington qui néglige le système juridique international, selon Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Elle a tenu à souligner que tout cela se passait parce que la base juridique internationale, qui implique la présence d'institutions spécialisées, dont l'Onu et toutes les organisations compétentes, a été négligée par Washington lors de leurs choix politiques.

«C'est de ce système que Washington s'est exclu, se disant être exceptionnel», a déclaré Maria Zakharova à la radio Écho de Moscou.

Elle a martelé que les tensions autour de l'Iran étaient provoquées par l'Occident, principalement par les États-Unis.

«Aujourd'hui, il y a une nouvelle étape de tensions, qui est évidemment provoquée [...] par la politique que les pays occidentaux, en particulier les États-Unis, ont appliquée. En mettant en œuvre une politique très étrange, à courte vue», a-t-elle conclu.

Tensions entre l’Iran et les États-Unis

Dans la nuit du 2 au 3 janvier, les Américains ont mené une opération spéciale près de l’aéroport de Bagdad qui a débouché sur le meurtre d’Abou Mahdi al-Mouhandes, numéro deux des Hachd al-Chaabi, et du général iranien Qassem Soleimani commandant de la Force Al-Qods, unité d'élite des Gardiens de la révolution.

Par la suite, dans la nuit du 7 au 8 janvier, deux bases abritant des militaires américains en Irak ont été visées par des missiles iraniens, en représailles à l’assassinat du général Soleimani et du chef du Hachd Abou Mahdi al-Mouhandes.

Comments

//