noscript

Please Wait...

Jihad

Quelle est l’importance de la base américaine Ain Al-Asad?

Quelle est l’importance de la base américaine Ain Al-Asad?
folder_openRapports access_time depuis 15 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Le site

La base aérienne américaine Ain Al-Assad est située sur le triangle frontalier de l'ouest entre la Jordanie, l'Arabie saoudite et la Syrie, à 200 km de l'ouest de la capitale irakienne et à environ 108 km de l'ouest d'Al-Ramadi, à proximité de l'Euphrate dans la localité Al-Baghdadi, de l'ouest de la province Al-Anbar.

Son Importance

Cette base est dotée d'une grande importance stratégique. Elle est la plus grande base aérienne dans l'ouest de l'Irak et la deuxième de l'Irak. Elle comprend un centre d'entrainement, des avions relevant de la coalition américaine et des conseillers américains.

Son nom était la base Al-Kadessia, avant qu'il ne soit modifié en Ain Al-Asad, à la suite de l'occupation américaine de l'Irak en 2003.

La base peut contenir plus de 5000 militaires. Elle est équipée en abris, entrepôts fortifiés, casernes et avions, en plus des installations de service, comme les piscines olympiques ouvertes et fermées, les terrains de football, ainsi que d'un cinéma, d'une mosquée et d'une école primaire et secondaire,  d'une bibliothèque, d'un hôpital et d'un dispensaire médical.

Cette base abrite actuellement plus de 2000 soldats et militaires américains, en plus d'un escadron d'hélicoptères de chasse et d'un système d'observation aérien qui couvre plus de 400 km, ainsi que des unités de reconnaissance et une importante équipe de missions spéciales, qui assume la recherche des importants objectifs, dont la traque des importantes personnalités dans le but de les assassiner.

Le radar américain installé dans la base Ain Al-Asad est le plus étendu dans la région. Selon les experts militaires, cet engin peut espionner mais n'est pas opérationnel pour contrer les offensives.

Son histoire

Cette base aérienne irakienne de 24 km de superficie a été construite dans les années 80 du siècle dernier, par des compagnies yougoslaves expertes.

Elle fut un témoin sur la guerre irako-iranienne, dans la mesure où elle fut la base des avions de chasse Mig et Sukhoï. Elle était également le point de lancement des avions de chasse irakiens pour les raids menés contre des objectifs dans la République islamique.

Ain Al-Asad a été violemment pilonnée à la suite de l'occupation américaine. Plus tard, les forces américaines l'ont reconstruite y ajoutant une deuxième piste d'atterrissage.

Depuis les années 80, cette base contenait des abris pour les avions et d'autres pour les soldats, capables de les protéger des missiles non traditionnels.

Les Américains ont occupé la base Ain Al-Asad à la suite de l'invasion de l'Irak en 2003.

Durant les 15 dernières années, cette base a été la destination des présidents américains, des ministres de la Défense et des grands généraux, qui la visitaient pour se rendre auprès de leurs soldats.

Georges w Bush l'a visité pour la première fois en décembre 2008.

En 2008, l'avion du président américain, Barack Obama y a atterrit et plus tard celui de Donald Trump le 28 décembre 2018.

Cependant, les visites des trois présidents étaient confidentielles, sans que le gouvernement irakien ne soit informé. Un fait qui a suscité des réactions de condamnation de la part de partis et de factions irakiennes.

Comments

//