noscript

Please Wait...

corona

Martyr du général Soleimani: une «escalade dangereuse» pour la chef démocrate US

Martyr du général Soleimani: une «escalade dangereuse» pour la chef démocrate US
folder_openIran access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

L'assassinat ciblé du général iranien Qassem Soleimani par un raid américain en Irak représente «une escalade dangereuse dans la violence», a déclaré vendredi la présidente de la Chambre des représentants américains, la démocrate Nancy Pelosi.

«L'Amérique - et le monde - ne peuvent pas se permettre une escalade des tensions qui atteigne un point de non-retour», a estimé Mme Pelosi dans un communiqué.

Des élus républicains ont à l'inverse salué la décision du président Donald Trump de lancer cette frappe.

Le chef démocrate de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants a déploré de son côté jeudi soir que Donald Trump n'ait pas notifié le Congrès américain de ce raid.

Qassem Soleimani «avait le sang d'Américains sur ses mains et je ne vais pas pleurer sa mort», a écrit Eliot Engel dans un communiqué, tout en se déclarant «profondément inquiet quant aux répercussions» de cette opération.

«Cette frappe a eu lieu sans notification ni consultation avec le Congrès», a poursuivi l'élu de New York, ce qui «soulève de graves problèmes légaux et constitue un affront aux pouvoirs du Congrès».

«Le président Trump vient de jeter un bâton de dynamite dans une poudrière, et il doit au peuple américain une explication», a pour sa part dénoncé l'ancien vice-président Joe Biden, en lice pour la primaire démocrate en vue de l'élection présidentielle de novembre. 

«La dangereuse escalade de Trump nous amène plus près d’une autre guerre désastreuse au Moyen-Orient», a dénoncé Bernie Sanders, autre favori de la primaire démocrate.

Dans l'autre camp, des ténors républicains se sont félicités du raid américain contre le général Soleimani.

«J’apprécie l’action courageuse du président Donald Trump contre l’agression iranienne», a rapidement salué sur les réseaux sociaux l’influent sénateur républicain Lindsey Graham, proche allié du président.

Le chef de la force d'élite al-Qods au sein du Corps des Gardiens de la Révolution islamique, le général Qassem Soleimani, et le numéro deux du Hachd al-Chaabi, Abou Mehdi al-Mouhandis, ont été tombés en martyre tôt ce vendredi 3 janvier dans un raid américain contre un convoi à l’aéroport de Bagdad, ordonné par le président américain Donald Trump.

 

Comments

//