noscript

Please Wait...

Al-Hached Chaabi: «La riposte au bombardement US de nos positions fera l’effet d’un vrai séisme»

Al-Hached Chaabi: «La riposte au bombardement US de nos positions fera l’effet d’un vrai séisme»
folder_openRapports access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Une nouvelle fois, la complicité de Washington avec les groupes terroristes ne fait aucun doute. La politique US hostile aux peuples de la région devient plus que jamais flagrante. Cette fois, la machine de guerre américaine a mené directement une attaque contre le Hached al-Chaabi, sans avoir recours à ses outils terroristes. L'attaque a visé les deux brigades 45 et 46 dans la région al-Qaëm près des frontières irako-syriennes, faisant des dizaines de victimes.   

Réagissant à cette attaque barbare, Les différents dirigeants du Hached al-Chaabi ont affirmé que l'agression US ne passera pas sans riposte. Le porte-parole des brigades Hezbollah d'Irak Mohammad Mohie a indiqué qu'une nouvelle étape de la confrontation avec les Américains a commencé. Dans une interview avec le site d'information AlAhed, Mohie a estimé que «les Etats-Unis perdront leur statut d'une grande puissance, et que la riposte fera l'effet d'un vrai séisme».

Voici le texte de l'interview:

Que s'est-il réellement passé? Saviez-vous à l'avance qu'une attaque était prévue contre le Hached al-Chaabi?

Récemment, les Etats-Unis accusaient le Hached al-Chaabi de préparer une attaque contre les forces US dans le pays… toute une campagne US a été menée contre le Hached al-Chaabi pour justifier une frappe pareille, nous connaissons déjà la position  hostile américaine à notre égard. Les ennemis US et israéliens savent bien que nos brigades constituent une menace existentielle pour l'Entité sioniste. Pour cette raison, ils ont œuvré pour nous attaquer. Ils ont tenté d'exploiter les manifestations populaires en cours pour provoquer une guerre fratricide. Mais heureusement, ils ont échoué grâce à la prise de conscience du peuple irakien, mais aussi au rôle efficace des brigades et à leur forte présence sur la scène irakienne.

Ayant échoué dans ce premier plan, ils sont passés au plan B. ils ont prétendu que nos brigades ont attaqué une base US pour justifier leur dernière attaque. En effet, par cette frappe, les Américains ne visaient pas exclusivement les brigades Hezbollah d'Irak mais tout le Hached al-Chaabi déployé à la frontière irako-syrienne. Cette présence dérange énormément les USA et ils ont maintes fois demandé le retrait de nos forces de cette zone. Ayant échoué à obtenir ce qu'ils demandent, les Américains ont eu recours à cette politique sale.

A propos du nombre de victimes, le dernier recensement fait était de 27 martyrs et 51 blessés. Est-ce le bilan définitif?

C'était une frappe d'envergure durant laquelle des avions, des équipements sophistiqués divers ont été utilisés. Plusieurs positions des brigades ont été visées. Pour cette raison, le bilan n'est pas encore définitif. La question ne doit pas s'arrêter aux chiffres de victimes. Nous nous adressons à la communauté internationale et la société arabo-islamique: les 40 millions d'Irakiens sont tous visés. Ils sont tous été martyrisés, leur souveraineté et leur dignité ont été violées… c'est une question de souveraineté et d'un terrorisme d'Etat flagrant. C'est une violation de l'accord de défense stratégique. Donc, il est nécessaire d'adopter une riposte différente de toutes celles passées.

Y a-t-il eu des martyrs non Irakiens dans cette frappe?

Certainement pas. Ce sont les mensonges US et les médias des pays du Golfe dans le but de justifier l'attaque US en alléguant la présence d'Iraniens et d'autres dans les champs de bataille. Aujourd'hui, les USA ont commis l'attaque la plus bête en Irak depuis des années. Certes, ils paieront le prix de cette attaque.  

Le timing de l'attaque était-il prémédité? Y a-t-il un lien avec l'échec saoudien au Yémen?  

Evidemment. Les Américains n'ont pas réalisé leurs objectifs dans la région avec la rapidité qu'ils souhaitent. En Irak, les USA poussaient les parties différentes à une guerre civile. Netanyahu dit qu'il coordonne avec les Américains pour profiter des manifestations en Irak et frapper les armes iraniennes sur place… les Etats-Unis cherchent à en finir avec le HAched al-Chaabi, cette force militaire qui les dérange et entrave leur projet. Le plus grand projet US saboté en Irak est celui de «Daech». C'est cet échec qui a poussé les Américains à lancer leur attaque contre le Hached.  Les USA sont aujourd'hui dans l'impasse et ils n'ont pas réussi à imposer leur décision politique sur l'Irak. Ils n'ont pas pu chercher un Premier ministre irakien de leur choix. Ils n'ont pas pu entrainer la rue sunnite et chiite à la confrontation. Aujourd'hui, ils tentent d'exploiter les manifestations dans les rues. 

Ce qui a eu lieu pourrait-il unifier les rangs d'Irakiens?

Oui, il existe une réelle chance... Les USA ne s'attendaient pas à une riposte pareille. Ils voulaient juste préserver leur image d'une grande puissance, qui ne tolère pas la mort d'un des siens sans riposte. Mais ils n'ont pas prévu les répercussions d'une telle frappe dans l'intérieur irakien. Aujourd'hui, tout le peuple irakien condamne les agissements US et réclame leur retrait du pays. C'est une grande perte stratégique. Il est du droit du peuple irakien de combattre la présence US, de résister… c'est une grande occasion procurée par cette frappe US. Les USA essayaient de montrer l'hostilité du peuple irakien envers le Hached al-Chaabi et la résistance, pour les empêcher de participer dans la vie politique. Les Etats-Unis ont subi une grande défaite et nous souhaitons qu'ils poursuivent leur politique idiote pour subir des pertes supplémentaires en Irak.   

Quelle sera la riposte qui chassera les USA de l'Irak?

Après 2012, les Etats-Unis étaient déployés en force dans le pays et ses soldats étaient estimés à 250000 effectifs. La résistance militaire a été effectivement formée après l'occupation du pays et a pu représenter une menace réelle pour l'occupant US. Les Américains ont été obligés de se retirer du pays. Ils demandaient la médiation de parties régionales pour cesser les opérations militaires de la résistance. 

Aujourd'hui, l'Irak avec son armée et son Hached al-Chaabi possède un grand potentiel et des expertises militaires sur le terrain, que l'armée US même ne possède pas. Ceci veut dire que l'Irak est capable d'obliger les Américains de se retirer du pays. Nous avons désormais la capacité de frapper aux missiles la base d'Ein el-Assad, et Washington le sait bien. Les USA se sont placés dans une position d'un grand défi et d'une nouvelle période de confrontation qui entamera leur image et menacera sa présence et son statut en tant qu'une grande puissance. 

Sommes-nous dans l'attente d'une riposte?

Oui, c'est ce que nous avons affirmé dans notre communiqué. Nous sommes prêts à la confrontation mais nous attendons les directives du commandement. Vous savez qu'une telle décision nécessite une étude des données et une lecture de la réalité politique et sécuritaire irakienne et régionale. Nous sommes face à une situation différente. Les Américains menacent de riposter d'une part, et nous demandent de participer à la vie politique et de vivre normalement de l'autre. Ceci montre que les Etats-Unis nous supplient parce qu'ils savent l'ampleur de la riposte, qui fera l'effet d'un grand séisme. 

Quel est votre message au peuple irakien et à l'armée US présente sur le sol irakien?

Notre message au peuple irakien est clair. Nous sommes les fils de ce peuple, et nous nous mettons à ses côtés dans ses revendications et nous le défendrons face aux milices terroristes de «Daech» qui représentent une grande menace existentielle. Nous sommes avec lui dans ses moments de joie et de tristesse. Nous conseillons aux Américains s'ils veulent protéger la vie de leurs soldats: Quittez l'Irak, il n'y a plus de raison pour leur présence en Irak. Le peuple irakien les rejette et leurs crimes se sont considérablement multipliés… nous les conseillons de quitter l'Irak pour ne pas subir une énorme défaite.   

Tarduit de l'arabe (original)   

 

 

 

Comments

//