noscript

Please Wait...

Jihad

L’Iran 2019: une année de résistance et de mise en échec des plans américains

L’Iran 2019: une année de résistance et de mise en échec des plans américains
folder_openAnalyses access_time depuis 27 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Mokhtar Haddad - AlAhed

L'année 2019, est par excellence, l'an de la résistance de la République islamique de l'Iran, face aux plans américains et de ceux qui tournent dans leur orbite.

Ils ont voulu, par le biais de ce qu'appelle l'administration américaine, la pression croissante, fléchir l'Iran. Mais la fermeté et la résistance du peuple iranien ont saboté les projets US. Celui-ci a démontré une fois de plus son attachement à la révolution lancée depuis quarante ans. Cette révolution qui lui a assuré sa totale indépendance, il a pu ainsi vaincre les complots des Américains et des occidentaux, et arrêter le pillage des ressources de ce pays.

Evidemment, la République islamique est aujourd'hui un Etat indépendant, avec une politique étrangère fondée sur le principe «ni occidental, ni oriental». Son économie a atteint le niveau de l'autosuffisance en dépit du blocus. Ce pays est à l'heure actuelle parmi les premiers pays dans les domaines scientifiques et techniques.

La commémoration de la victoire de la révolution, une occasion pour renouveler le serment d'allégeance

Le début de l'année 2019 a coïncidé avec la 40e commémoration de la victoire de la Révolution islamique. Les Américains et les Sionistes pensaient que l'Iran n'allait pas fêter cette commémoration. Mais leurs calculs se sont avérés vains. L'Iran a célébré la victoire en grande pompe. Le peuple iranien, notamment les jeunes générations, est sorti dans des manifestations massives dans toutes les régions du pays, le 11 février, pour confirmer son attachement à la révolution, à l'Imam Khomeiny et à leur chef, sayed Ali Khamenei.

Dans le contexte du 40e anniversaire de la Révolution islamique, l'imam Khamenei a publié un important communiqué dans lequel il a remercié les gens honorables ayant participé aux manifestations du 11 février. Il a expliqué les caractéristiques de la voie suivie par la République islamique tout au long de 40 ans qui ont donné à l'Iran le statut mérité par son peuple.

Sayed Khamenei a affiché son espoir dans l'avenir et dans le rôle exceptionnel des jeunes en voie de l'application des principes. S'adressant aux jeunes, ceux qui édifient l'avenir de l'Iran, il a précisé les exigences de ce glorieux Jihad, évoquant sept points essentiels: la science et la recherche scientifique, la morale et les éthiques, l'économie, la justice et la lutte contre la corruption, l'indépendance et la liberté, la fierté nationale, les relations étrangères, la délimitation de la frontière avec l'ennemi et le train de vie.

Ce communiqué fut une feuille de route pour le futur de la Révolution islamique, en une insistance sur le rôle des jeunes.

*Développement militaire et frappe contre Global Hawk

Sur le plan militaire, les exploits de la République islamique se sont poursuivis. L'Iran a dévoilé plusieurs armes de défense, montées en Iran aux mains de jeunes chercheurs et d'étudiants d'universités iraniennes. Ces jeunes qui ont réussi durant les dix dernières années à assurer les besoins du pays en matière d'armes de défense.

En outre, l'Iran fut la scène de rencontres permanentes entre les chefs militaires iraniens et leurs homologues de différents pays du monde, en plus de plusieurs exercices militaires, dont les manœuvres effectuées fin décembre, entre l'Iran, la Russie et la Chine.

L'Iran a par ailleurs poursuivi ses exercices militaires défensifs, effectuant des manœuvres menées par toutes ses forces militaires.

L'évènement le plus marquant, fut la prise pour cible de l'avion américain Global Hawk, le plus développé parmi les engins américains, au moment où il a violé l'espace aérien iranien. Il fut attaqué par un système de défense aérien iranien et s'est écrasé.

Cet évènement de grande importance est survenu dans une conjoncture suspecte, créée par Washington dans la région, à la suite de la prise pour cible de certains pétroliers. L'entité sioniste a été pointée du doigt, cette entité qui compte sur le maintien des tensions dans la région.

*La politique étrangère: l'initiative d'Ormuz pour la paix

Dans le domaine de la politique étrangère, la diplomatie iranienne a maintenu son dynamisme, grâce aux visites des hauts responsables iraniens aux pays du monde et aux visites des délégations étrangères à la République islamique.

Durant la participation du président Hassan Rohani, aux travaux de l'Assemblée générale des Nations Unies, la République islamique a proposé l'initiative d'Ormuz pour la paix, visant à instaurer la paix et stabilité dans la région, loin de toute intervention étrangère.

Concernant l'accord nucléaire, l'Iran a annoncé qu'il ne gardera pas les bras croisés devant le non-respect, par les Européens, de leurs engagements en vertu de l'accord. L'Iran a ainsi entrepris des démarches selon les deux articles 26 et 36 de l'accord nucléaire, réduisant ainsi ses engagements dans cet accord.

*La République islamique défie le blocus

Sur le plan économique, l'Iran a affronté les sanctions américaines injustes, qui ont visé les conditions de vie du peuple iranien, même le secteur de santé et des médicaments.

Cependant, la République islamique a réussi à contrôler son économie. Etant un pays producteur et doté de l'autosuffisance dans plusieurs domaines, l'Iran a lutté contre le terrorisme économique américain.

Au cours de cette année, la République islamique a inauguré de nombreux projets économiques et de développement. Elle a été la destination de plusieurs délégations économiques et a tenu des commissions économiques conjointes avec de nombreux pays du monde.

Progrès scientifique en dépit des pressions

Sur le plan scientifique, la renaissance scientifique de l'Iran s'est poursuivie grâce à de nombreuses réalisations dans des domaines tels que la médecine, la santé, la nanotechnologie et la fabrication de satellites, le tout aux mains des étudiants universitaires et des scientifiques iraniens. Les pressions américaines n'ont pas pu arrêter ce mouvement scientifique, qui continue de se développer.

*Mise en échec des plans de l'ennemi sur la scène intérieure

Durant les deux derniers mois de 2019, l'ennemi a lancé une opération sécuritaire menée par ses gangs terroristes pour porter atteinte à la sécurité intérieure de l'Iran. Il comptait saper la Révolution islamique durant quelques semaines. Ainsi, il a mobilisé tout son potentiel, ses médias et ses agents. Les villes iraniennes furent la scène de larges actes de sabotage et d'émeutes. Mais rapidement, l'Iran a mis en échec ce plan américain, sioniste et saoudien. Des groupes terroristes ont été arrêtés. Le complot a pris fin durant quelques jours. La riposte finale a eu lieu lorsque le peuple iranien est descendu dans la rue dans des manifestations massives, dans la capitale et les régions iraniennes. Les manifestants ont confirmé leur soutien à la Révolution et à son leadership, affirmant que le peuple iranien ne se soumettra point à Washington ni à ses subordonnés.

Grâce aux efforts des jeunes iraniens, l'avenir sera à la Révolution islamique, qui entame ces jours-ci sa cinquième décennie, vers un avenir glorieux.

Comments

//