noscript

Please Wait...

corona

Damas a des contrats avec deux sociétés pétrolières russes

Damas a des contrats avec deux sociétés pétrolières russes
folder_openSyrie access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Les autorités syriennes ont signé des contrats de prospection de pétrole en Méditerranée avec deux sociétés russes, a annoncé à Sputnik le ministre syrien du pétrole Ali Ghanem.

Deux compagnies pétrolières russes -dont la société Kapital- sont chargées de mener des travaux de prospection dans le plateau continental syrien en Méditerranée, conformément aux contrats signés avec la Syrie, a annoncé jeudi 26 décembre à Sputnik le ministre syrien du pétrole Ali Ghanem.

«Nous avons autrefois signé un contrat avec une compagnie sur le bloc 2 et il y a aussi un contrat portant sur le bloc 1 qui a été conclu avec une autre société. Ce document passe actuellement la dernière étape de ratification», a indiqué le ministre.

Les deux blocs se trouvent dans les eaux territoriales syriennes, a-t-il précisé.

Selon M.Ghanem, la Syrie entend commencer la prospection en mer au cours des années à venir.

La conseillère du Président syrien Bouthaina Shaaban avait déclaré mercredi 25 décembre que Damas avait lancé, en coopération avec des sociétés russes, des travaux de prospection géologique sur les gisements de pétrole et de gaz en Méditerranée.

Mme Shaaban n’a pas révélé les noms des sociétés russes concernées.

Les Russes sur le plateau continental syrien

Le 25 décembre 2013, les médias avaient annoncé que le groupe russe Soyouzneftegaz et le ministère syrien du Pétrole et des ressources minérales avaient signé un contrat sur la prospection de pétrole et le forage d’un puits d’essai au bloc 2, dans les eaux territoriales syriennes. Le groupe devait investir près de 90 millions de dollars dans ce projet.

D’une superficie de quelque 2.190 km2, le bloc 2 s’étend sur 30 km entre les villes de Tartous et de Banias, et sur 70 km au large de la côte syrienne.

Soyouzneftegaz avait déjà participé à la réalisation de plusieurs projets en Syrie. En 2004, le groupe avait obtenu des licences de forage pour les blocs 12 et 14 avant de conclure un accord de partage de la production portant sur l’extraction d’hydrocarbures sur le bloc 12. Le groupe a foré deux puits d’essai, sans toutefois identifier de réserves commerciales d'hydrocarbures.

 

Comments

//