noscript

Please Wait...

Paris promet une «forte» riposte européenne en cas de sanctions américaines contre la France

Paris promet une «forte» riposte européenne en cas de sanctions américaines contre la France
folder_openFrance access_time depuis 2 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

La question de la taxe GAFA envenime toujours les relations entre Paris et Washington. Après que ce dernier a à nouveau menacé d'imposer des droits de douane additionnels, pouvant aller jusqu'à 100%, sur certains produits français, la France a rappelé qu'elle ne reculerait pas dans l’adoption de la taxe.

La France «n'a pas à reculer» sur la mise en place d'une taxe visant les géants de l'Internet, a insisté mardi la secrétaire d'État à l'Économie Agnès Pannier-Runacher, alors que les États-Unis menacent en représailles de surtaxer certains produits français à 100%, relate l’AFP.

«Il est très clair que nous n'avons pas à reculer par rapport à un sujet qui économiquement fait du sens, et qui est de justice fiscale (...) on doit être pugnace sur ce sujet», a indiqué Mme Pannier-Runacher sur Sud Radio, rappelant que cette taxe «n'est pas dirigée contre les plateformes numériques américaines» mais s'applique également aux plateformes françaises.

Le ministre français des Finances réagit

Bruno Le Maire a qualifié mardi d'«inacceptables» les menaces de représailles américaines contre la taxe française sur le numérique et espéré que l'Union européenne réplique «avec force» si elles devaient se concrétiser.

«Le simple projet, qui pourrait s'appliquer d'ici 30 jours, de nouvelles sanctions contre la France, c'est inacceptable», a affirmé M. Le Maire sur Radio Classique. «Ce n'est pas le comportement que l'on attend des Etats-Unis vis-à-vis de l'un de ses principaux alliés, la France, et d'une manière générale l'Europe», a-t-il ajouté.

Le ministre a précisé que les autorités françaises avaient pris contact lundi avec la nouvelle Commission européenne pour parler de la réaction de Bruxelles face aux menaces de l'administration Trump et «nous assurer que s'il devait y avoir de nouvelles sanctions américaines, il y aurait bien une riposte européenne, une riposte forte», a-t-il dit.

M. Le Maire a toutefois appelé à «éviter de rentrer dans cette logique de sanctions et de riposte entre les États-Unis et l'Europe. Cela n'intéresse personne. Ce n'est pas dans l'intérêt du commerce, pas dans l'intérêt de la croissance, de la stabilité politique».

Nouvelles menaces

Washington a menacé d'imposer des droits de douane additionnels, pouvant aller jusqu'à 100%, sur l'équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français en réponse à l'instauration en France d'une taxe sur les géants américains du numérique.

Parmi les produits qui pourraient être surtaxés figurent de nombreux fromages dont le Roquefort, les yaourts, le vin pétillant ainsi que des produits cosmétiques comme le savon et le maquillage ou encore les sacs à main.

 

Comments

//