noscript

Please Wait...

Attaque au couteau au London Bridge: deux morts, le suspect a été tué par la police

Attaque au couteau au London Bridge: deux morts, le suspect a été tué par la police
folder_openEurope access_time depuis 5 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Trois personnes ont été blessées au couteau vendredi à Londres, certaines grièvement, lors d'une attaque terroriste à London Bridge, pont du centre de la capitale où un attentat s'était déjà déroulé en 2017.

L'assaillant a été abattu par la police, et deux autres civils ont été tués dans l'attaque.

«Je peux désormais confirmer que (l'attaque) a été déclarée acte terroriste», a déclaré à la presse le chef de la police antiterroriste, Neil Basu.

«Le suspect, un homme, a été blessé par balles par les officiers armés spécialisés de la City et je peux confirmer que le suspect est mort sur place», a-t-il ajouté. Il portait sur lui un engin explosif factice.

La police a indiqué avoir été appelée à 13H58 (locales et GMT) pour une attaque à l'arme blanche près de London Bridge, un pont et une importante gare du centre de la capitale britannique.

Le pont et la zone alentour, où se trouvent de nombreux bureaux et lieux de sortie, ont été bouclés et la station fermée.

Des images circulant sur le réseau social Twitter montraient notamment des policiers armés pointer leur arme vers une personne à terre.

«J'ai vu un homme tomber à terre, avec un couteau à côté de lui» après «plusieurs coups de feu», a raconté un homme travaillant dans des bureaux en face du pont, évaluant à une dizaine de policiers et plusieurs chiens le dispositif pour neutraliser le suspect.

Un ex-prisonnier pour terrorisme

L'homme était Usman Khan, 28 ans, un ex-prisonnier condamné pour terrorisme, a annoncé samedi le chef de l'antiterrorisme britannique, Neil Basu.

«Cet individu était connu des autorités, ayant été condamné en 2012 pour des infractions terroristes. Il a été remis en liberté conditionnelle en décembre 2018», a indiqué le responsable policier dans un communiqué, précisant qu'une perquisition était en cours dans un lieu du comté de Staffordshire, dans le centre de l'Angleterre, où il résidait.

D'après l'agence de presse PA, il avait été condamné à 16 ans de prison pour son appartenance à un groupe qui avait voulu commettre un attentat à la bombe à la Bourse de Londres, le London Stock Exchange, et établir un camp d'entraînement terroriste au Pakistan.

«Nous sommes toujours à un stade précoce de l'enquête, mais en ce moment nous ne recherchons activement personne d'autre en lien avec cette attaque», a souligné Neil Basu.

Selon la police, l'homme a participé vendredi à une conférence organisée dans le Fishmonger's Hall, un bâtiment à l'extrémité nord du London Bridge à l'intérieur duquel l'attaque a commencé. Il a ensuite poursuivi sur London Bridge, avant d'être arrêté par des membres du public puis abattu par la police, cinq minutes après qu'elle fut appelée à 13H58 (locales et GMT).

Le journal The Times a précisé que l'homme portait un bracelet électronique lorsqu'il a pris part à cette conférence sur la réhabilitation de prisonniers organisée par l'université de Cambridge.

Plusieurs passants ont été salués en «héros» par la police et des responsables politiques pour s'être rués sur l'assaillant et s'être battus avec lui, selon des vidéos enregistrées par des témoins et diffusées sur les réseaux sociaux.

Comments

//