noscript

Please Wait...

Paris dément qu’une attaque de «Daech» ait mené à la collision entre les deux hélicoptères au Mali

Paris dément qu’une attaque de «Daech» ait mené à la collision entre les deux hélicoptères au Mali
folder_openFrance access_time depuis 6 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AFP

La collision entre les deux hélicoptères lundi soir au Mali, qui a causé la mort de 13 soldats français, n'est pas due à des tirs ou à une action des terroristes qu'ils combattaient, a affirmé vendredi le chef d'état-major de l'armée française.

Dans une interview à Radio France Internationale, le général François Lecointre a démenti l'affirmation avancée la veille par le groupe «Daech», selon laquelle des tirs de terroristes avaient mené à la collision. «C'est absolument faux», a-t-il déclaré. «Ce qui est vrai, c'est qu'il y a eu collision dans une opération de combat très complexe, qui nécessite (…) une très fine coordination». «Il n'y a pas eu de prise à partie par les jihadistes qui étaient poursuivis et marqués au sol. Il n'y a pas eu de retrait d'un appareil face à un tir de jihadistes», a encore affirmé le général Lecointre.

 

Comments

//