noscript

Please Wait...

Soldats tués au Mali: les boîtes noires des deux hélicoptères ont été récupérées

Soldats tués au Mali: les boîtes noires des deux hélicoptères ont été récupérées
folder_openFrance access_time depuis 8 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par LCI

Les boîtes noires des deux hélicoptères français ont été récupérées, a annoncé mercredi le porte-parole de l'armée.

Treize militaires français ont trouvé la mort lundi 25 novembre dans la soirée dans un accident entre deux hélicoptères lors d’une opération de combat contre des terroristes. Les dernières informations en direct.

«Les deux boîtes noires des hélicoptères ont été récupérées, elles seront remises aux autorités compétentes à des fins d'analyse», a déclaré le colonel Frédéric Barbry, porte-parole de l'état-major des armées.

«Il est trop tôt pour pouvoir préjuger de la date de ces différentes analyses, on va laisser aux spécialistes le temps qu'il convient pour analyser tous les paramètres de vol qui sont dans ces boîtes noires», a-t-il poursuivi. «Aucune piste n'est écartée, c'est au bureau enquête-accident qu'il reviendra de déterminer les causes de cette collision supposée.»

Treize militaires sont décédés au Mali le 25 novembre vers 19h40, heure de Paris. L'accident s'est produit alors qu'ils participaient à une opération d’appui aux commandos de la force Barkhane, en plein combat des groupes armés terroristes.

Deux hélicoptères, un «Cougar» et un «Tigre» sont entrés en collision, s’écrasant à courte distance l’un de l’autre.

Les 13 victimes sont six officiers, six sous-officiers et un caporal chef de l'armée de terre. Ils appartenaient aux régiments de Pau, de Gap, de Varces et de Saint-Christol.

Il s'agit du plus lourd bilan humain essuyé par les militaires français depuis le début de leur déploiement au Sahel en 2013, et l'une des plus grandes pertes de l'armée française depuis l'attentat du Drakkar au Liban en 1983, qui avait fait 58 morts.

Comments

//