noscript

Please Wait...

Sayed Nasrallah: «Les pressions US entravent l’économie, la solution passe par la Syrie»

Sayed Nasrallah: «Les pressions US entravent l’économie, la solution passe par la Syrie»
folder_openRésumés des discours access_time depuis 24 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

A l'occasion de la Journée du martyr du Hezbollah, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a prononcé un discours par vidéoconférence. Voici les idées principales de son allocution:

«Que la paix de Dieu soit sur vous. Dieu a dit dans son Livre Sacré: "Ne considérez pas comme morts ceux qui ont combattu sur le sentier de Dieu". Au début, je vous salue en cette occasion, célébrée à l'honneur des martyrs du Hezbollah. Je vous félicite pour l'anniversaire du prophète de l'Islam, le Messager de Dieu Mohammad. Toute la gloire, l'honneur et la dignité dans lesquels nous vivons, découlent de ce prophète béni.

Le Hezbollah a proclamé le 11 novembre de chaque année la journée du martyr du Hezbollah. En 1982, le jeune combattant Ahmad Qassir a attaqué le siège du commandement militaire sioniste à Tyr, faisant plus de 100 soldats israéliens morts. C'était une opération héroïque qui a marqué le début des opérations martyres du Hezbollah. A ce jour, cette opération du martyr Ahmad Qassir demeure la plus importante dans l'histoire du conflit avec l'ennemi sioniste, et ce, malgré le développement de nos potentiels avec les années.

Cette journée est l'occasion annuelle pour célébrer le martyre de nos combattants, qu'ils soient hommes, femmes, jeunes et hommes de religion ou tout autre combattant.

Ces combattants avaient une grande foi en Dieu, ils avaient comme seul objectif la satisfaction de Dieu. Ils attendaient impatiemment la rencontre de Dieu.

Notre ennemi ne comprend point notre croyance. Ils pensent que nos martyrs et nos combattants sont des mercenaires, et ils ne comprennent pas que les jeunes combattants sont les descendants de la famille et des compagnons du prophète. C'est une question très profonde sur le plan moral qui construit une personnalité différente. Combattre sur le sentier de Dieu est la voie pour la défense des opprimés, des lieux saints, de la dignité humaine, c'est la voie de la confrontation des despotes qui veulent nous humilier et nous piller. Donc, nos martyrs sont tombés sur ces scènes de combat. A chaque jour, nous avançons encore plus dans la vie et nous découvrons ses difficultés et ses problèmes qui n'en finissent pas.

Nous félicitons nos martyrs pour cette fin heureuse qu'ils ont atteinte, vous avez remporté et nous sommes toujours là au milieu des problèmes et des tempêtes.

Les martyrs constituent la clé de nos victoires. Il faut toujours nous rappeler de leurs exploits pour pouvoir apprécier dans quelle grâce nous vivons. Ces martyrs ont transformé le Liban d'un faible pays qui peut être envahi par une bande musicale en un danger existentiel pour l'ennemi. Grâce aux familles des martyrs, cette résistance a grandi et est devenue plus forte. Leur voix était toujours l'écho de la voix de Sayeda Zeinab qui a clamé haut et fort le rejet du despotisme et de l'oppression. Ces familles des martyrs ont toujours défendu la résistance dans toute occasion, parce qu'elle est la leur.

Aujourd'hui, la résistance qui appartient à ces familles est à l'apogée de sa force, et contribue à écrire l'histoire du Liban, de la Palestine et de la région.

Sur le plan régional, je voudrais parler du Yémen, de la position historique lancée par le leader Sayed Abdel Malek Houthi au sujet du conflit avec l'ennemi israélien. Cet ennemi s'est longuement attardé sur sa déclaration faite il y a deux jours. Ce dirigeant djihadiste réagissait aux menaces israéliennes d'attaquer le Yémen. Il a dit: "Si vous attaquez le Yémen, nous riposterons de toutes nos forces". Les houthis qui continuent de repousser les attaques américaines et saoudiennes depuis cinq années.

Cette position est prise par un leader d'un front qui a développé ses potentiels militaires et qui possède des drones et des missiles sophistiqués. Nous parlons donc d'un dirigeant d'une grande crédibilité. Et Israël a longuement étudié le discours de Sayed Houthi, qui vient ajouter une grande valeur et force au front de la résistance. Les peuples et les mouvements de notre nation doivent être fiers de cette position, surtout que le Yémen se situe dans une région stratégique. L'ennemi doit admettre la nature de la région dans laquelle il vit. Il doit réaliser que de nouvelles forces militaires courageuses qui s'ajoutent au front de la confrontation dans la région, contre laquelle l'ennemi et les USA ont comploté pour construire le nouveau Moyen Orient.

C'est un message politique très important: ce pays assiégé depuis cinq ans qui subit des frappes des plus agressives et oppressives du monde. Les Yéménites étaient réunis par des centaines de milliers sous un soleil torride pour célébrer la naissance du prophète.   Ceci explique l'attachement au prophète de l'Islam.

Deuxièmement, je vais parler de l'Iran. Tout le monde s'attendait à une guerre US contre l'Iran. Aujourd'hui, cette option a largement faibli. Les discours des pays du Golfe changent grâce à la ténacité de l'Iran. Malgré les menaces et les sanctions US, la stratégie de Trump en Iran a échoué. La possibilité de la guerre a presque disparu. L'Iran sort plus fort et plus solide de cette crise.

Sachant que Trump ne cherche autre que le pétrole et l'argent dans notre région. Il a abandonné ses alliés kurdes pour garder sa mainmise sur les puits de pétrole.

Hier, tout le monde a entendu l'annonce faite par le président iranien cheikh Hassan Rouhani sur la découverte d'un nouveau puits de pétrole de 2000 km2 au sud-Ouest du pays, avec des réserves de 53 milliards de barils. Trump va certainement s'affoler.

Donc, l'Iran sort plus fort de cette guerre.

Pour ce qui est du Liban, je ne vais pas parler des pourparlers en cours pour la formation du gouvernement. Mais je vais insister sur un point central sur la situation au Liban.

J'ai toujours dit qu'il faut mettre l'accent sur les points positifs du mouvement populaire en cours. Il existe de nombreuses revendications populaires qui ne gagnent pas l'unanimité du peuple. Mais d'autres revendications le sont, comme: la lutte contre la corruption, la restitution de l'argent pillé… désormais, personne ne peut protéger un homme corrompu. C'est un développement très important.

Aujourd'hui, il existe un appel sérieux à sanctionner les corrompus et à la lutte contre la corruption. Quant à nous, nous avons dit que nous ferons partie de la campagne de la lutte contre la corruption.

La lutte contre l'ennemi diffère de la lutte contre la corruption. Pour lutter contre l'ennemi, nous avons les outils nécessaires: un environnement populaire propice, des combattants et des armes convenables.

On n'a pas besoin d'une cellule d'opération conjointe dans la lutte contre l'ennemi, pour garder l'aspect secret de l'action.

Mais pour la lutte contre la corruption, les outils sont différents. On parle d'un pays où des dirigeants, des marchands, des directeurs sont corrompus. L'objectif est de les poursuivre, de la sanctionner et de restituer les fonds pillés.

Nous avons besoin d'un système judiciaire indépendant qui agit avec honnêteté. Donc, nous avons besoin d'un juge, d'une plainte, d'un procès juste, d'une prison et de potentialités pour pouvoir restituer l'argent volé et probablement transféré vers un pays tiers.

Aujourd'hui, nous avons des juges honnêtes et courageux. Nous avons des lois et les gens qui possèdent des informations sur les personnes corrompues. Tout dépend du conseil judiciaire suprême qui doit convoquer toute personne soupçonnée et la traduire devant la justice. Nous nous sommes mis d'accord, le bloc parlementaire de la résistance et de celui dirigé par le président Nabih Berri de lever l'immunité contre quiconque soupçonné de corruption.

Je m'adresse aux juges: soyez intègres et courageux, agissez en fonction de votre conscience pour traduire devant la justice tous les gens et responsables corrompus. Tout le peuple est à vos côtés.

En tant que secrétaire général du Hezbollah, je demande aux juges concernés de commencer par chercher les corrompus parmi les fonctionnaires, les maires, les ministres, les députés et les personnes proches du Hezbollah. A ceux qui possèdent des informations sur des personnes du Hezbollah impliquées dans des affaires de corruption, allez déposer des plaintes devant la justice. Je demande aux juges de ne pas avoir peur. Commencez par nous, nous n'allons pas couvrir les corrompus, quels qu'ils soient. Toutes les directions et partis politiques du pays doivent agir pareillement. 

Par ailleurs, je voudrais évoquer la situation financière du pays et montrer la responsabilité des Etats-Unis dans cette crise.

L'administration US empêche le Liban de sortir de la crise et œuvre pour approfondir encore plus le problème. Nous devons savoir qui sont les amis, les ennemis, les adversaires…

Nous connaissons tous que l'Etat possède des revenus et des dépenses, comme le versement des salaires et autres.

Si les revenus sont plus grands que les dépenses, il faut alors  s'endetter. Les secteurs industriels et agricoles du pays sont bloqués en raison de la politique gouvernementale. Le secteur commercial a reculé. Le secteur des services a encore été relégué à des parties étrangères. Le secteur touristique a régressé considérablement.

Y a-t-il des horizons pour trouver des solutions? Nous considérons comme erronée l'imposition des taxes.

Voyons ensemble les obstacles US: les compagnies chinoises sont prêtes à venir au Liban pour lancer des investissements. Mais les Américains empêchent l'avènement des compagnies chinoises au pays.

Sachant que les Américains, comme John Bolton ont suspendu  les projets chinois dans les territoires occupés par Israël. Aujourd'hui, l'une des raisons de la colère US envers le Premier ministre irakien est d'être allé en Chine pour conclure des accords économiques.

Nous pouvons sauver notre pays si nous ouvrons nos portes aux Chinois. Ils sont en Syrie et ils vont reconstruire le pays. Le gouvernement syrien a ouvert ses portes. Pourquoi le Liban va-t-il se soumettre aux dictats US.

2- Les compagnies iraniennes publiques et privées sont prêtes à venir au Liban pour lancer des investissements et créer des opportunités de travail pour les Libanais.

Donc, la politique US entrave l'activation de la roue économique du pays.

3- Pourquoi les compagnies libanaises ne participent pas à la reconstruction de la Syrie? En raison des menaces US d'imposer des sanctions. Pourtant, je connais des compagnies arabes qui sont bienvenues pour la reconstruction de la Syrie. Mais une fois rentrée dans leurs pays, les USA ont contacté les dirigeants arabes et les ont avertis de sanctions.

4- La pression sécuritaire permanente sur le Liban: prétendre que le Liban n'est pas sûr est un mensonge US pour entraver le secteur économique. Je vous le jure que le Liban est plus sûr que n'importe quel Etat américain.

5- La politique des sanctions US contre les banques: les responsables US viennent intimider les banques libanaises tous les jours dans le but de faire pression sur le Hezbollah. Je l'ai dit dès le premier jour: notre argent n'est pas déposé dans les banques libanaises.

Les sanctions US sur les banques font partie des sanctions contre le pays. Ceci vise à provoquer une guerre intestinale.

Les pressions sur le transfert des fonds libanais de l'étranger au Liban sont également des sanctions US.

L'Etat doit activer les secteurs agricoles et industriels. Nous sommes devant une opportunité historique: l'Irak, ce pays riche en ressources constitue un marché très important pour le transfert des produits libanais. Ceci nécessite un seul pas: le gouvernement libanais doit s'entendre avec le gouvernement irakien pour ouvrir le passage de Boukamal vers l'Irak.

Les Américains n'ont épargné aucun moyen pour entraver l'ouverture des passages, sous prétexte d'entraver l'acheminement des missiles. Je vous le jure nous avons un surplus de missiles et nous n'avons plus de place pour les ranger.

Ouvrir la route vers l'Irak fera revivre l'artère de vie de notre pays. Pour sauver le pays, nous devons remettre la roue de l'économie en marche. Je vous le confirme: les USA empêchent les gouvernements, actuel et précédent d'activer l'économie du pays.

Nous avons besoin d'un gouvernement souverain, qui ose dire aux Américains "non".

Pour la question du pétrole, ce sont les Américains qui empêchent l'exploitation de ces ressources.

Pompéo vient de dire que nous allons sauver les peuples libanais et irakien de la corruption iranienne. Sachez que les corrompus sont vos amis.

Il a dit qu'il veut sauver le Liban de la domination iranienne. Ça veut dire quoi? La domination iranienne dans le secteur bancaire? Dans l'armée libanaise, interdite de recevoir les aides iraniennes? Où se trouve la domination iranienne.

Il pense que la domination iranienne au Liban réside dans la résistance, les Américains veulent éradiquer la résistance qui protège le Liban, qui le défend contre toute agression. Ils veulent couper la main de la résistance.

L'Etat libanais doit sauver le pays, lever la main contre toute corruption, et commencer des réformes sérieuses. Et la population de la résistance doit être dotée de la clairvoyance plus que jamais. Quels que soient les sacrifices nous n'allons pas déserter les places, pour hisser haut nos drapeaux et nos bannières».     

Comments

//