noscript

Please Wait...

A Budapest, Erdogan menace de laisser partir les migrants vers l’Europe

A Budapest, Erdogan menace de laisser partir les migrants vers l’Europe
folder_openEurope access_time depuis 12 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé jeudi le 7 novembre, lors d'un déplacement en Hongrie, d'«ouvrir les portes» de l'Europe aux réfugiés syriens installés en Turquie, exhortant la communauté internationale à soutenir son projet d'en rapatrier une partie en Syrie.

«Avec ou sans soutien nous allons continuer à accueillir nos hôtes, mais seulement jusqu'à un certain point (...) Si nous constatons que cela ne fonctionne pas, nous n'aurons pas d'autre choix que d'ouvrir les portes» vers l'Europe, a déclaré M. Erdogan lors d'une conférence de presse à Budapest.

A ses côtés, le Premier ministre hongrois Viktor Orban, l'un des rares interlocuteurs réguliers du président turc en Europe, a plaidé la cause de son hôte: «Sans la Turquie, l'UE ne peut gérer» la question migratoire, a insisté le dirigeant nationaliste.

La Turquie accueille plus de quatre millions de réfugiés, dont quelque 3,6 millions de Syriens ayant fui le conflit qui déchire leur pays depuis 2011.

«Il est possible qu'un grand nombre d'entre eux migrent en Europe», a insisté M. Erdogan.

Le flux de passages vers l'Europe s'est tari à la faveur d'un accord conclu en 2016 entre Ankara et l'UE. Mais le président turc menace depuis plusieurs semaines d'«ouvrir les portes» aux candidats à l'exil.

Pour l'éviter, il exhorte les pays européens à soutenir ses projets de rapatriement des Syriens vers leur pays.

Comments

//