noscript

Please Wait...

«Mort à l’Amérique et à Israël»: l’Iran célèbre la prise d’otages de l’ambassade US en 1979

«Mort à l’Amérique et à Israël»: l’Iran célèbre la prise d’otages de l’ambassade US en 1979
folder_openIran access_time depuis 18 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

L'Iran célèbre lundi le quarantième anniversaire de la prise d'otages de l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran avec des manifestations anti-américaines dans de nombreuses villes du pays.

A Téhéran, des milliers de personnes se sont rassemblées en début de matinée devant l'ancienne représentation diplomatique américaine, dans le centre de la capitale, ont constaté des journalistes.

La télévision d'Etat a diffusé en direct des images de manifestations similaires dans de nombreuses villes iraniennes, notamment Machhad (Nord) et Ispahan (Centre), respectivement deuxième et troisième agglomérations du pays, mais aussi à Ilam, Bouchehr, Ahvaz et Chiraz, dans le Sud, Zahedan (Sud-Est) ou encore à Qazvin et Tabriz (Nord).

Selon l'agence iranienne Mehr, «les autorités iraniennes au plus haut niveau ainsi que des millions de personnes participent à ces rassemblements» à l'échelle du pays.

A Téhéran, hommes, femmes --principalement en tchador-- et enfants agitaient des pancartes en anglais et en persan, sur lesquelles on pouvait lire: «Mort à l'Amérique, mort à Israël, victoire pour l'islam», ou des panonceaux moquant le président américain Donald Trump.

De nombreux drapeaux jaunes frappés des mots «A bas l'Amérique» étaient brandis et des pancartes faisaient référence au discours prononcé dimanche par le Leader de la Révolution en Iran, sayed Ali Khamenei, sur la nécessité d'empêcher les Etats-Unis de «prendre pied» en Iran.

Le 4 novembre 1979, moins de neuf mois après le renversement du dernier chah d'Iran, un groupe d'étudiants partisans de la Révolution islamique avait pris d'assaut l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran, qualifiée alors de «nid d'espion» par les partisans de l’imam Khomeiny, père fondateur de la République islamique.

Comments

//