noscript

Please Wait...

«Israël n’est pas la cause de toutes les souffrances des Palestiniens», affirme Kushner depuis Ryad

 «Israël n’est pas la cause de toutes les souffrances des Palestiniens», affirme Kushner depuis Ryad
folder_openMoyen Orient access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

«Israël» n’est pas «la cause de toutes les souffrances du peuple palestinien», a affirmé mardi Jared Kushner, conseiller du président Donald Trump lors d’une conférence à Riyad, en Arabie saoudite.

M. Kushner s’exprimait lors du Future Investment Initiative (FII), un grand forum de trois jours surnommé le «Davos du désert» qui réunit à Riyad des hauts responsables politiques et économiques venus du monde entier.

«Si vous voulez investir en Cisjordanie ou à Gaza, le problème qui vous retient est la peur du terrorisme et que votre investissement pourrait être détruit ou déplacé», a estimé M. Kushner.

Proche d’«Israël» comme du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, M. Kushner a inauguré en juin une conférence à Bahreïn sur le volet économique d’un «plan américain de règlement au Proche-Orient», événement boycotté par les Palestiniens.

L’administration de M. Trump mène une politique largement favorable à «Israël». Après avoir reconnu AlQods (Jérusalem) comme capitale d’«Israël», M. Trump a laissé entendre qu’il pourrait accepter une annexion d’une partie des territoires palestiniens occupés évoquée par M. Nétanyahou.

«Je ne pense pas qu’en trouvant une solution au problème entre Israéliens et Palestiniens, vous résoudrez tous les problèmes de la région», a déclaré mardi M. Kushner, dont l’un des buts, selon les analystes, est de rapprocher «Israël» des pays du Golfe, en particulier Riyad.

Les États-Unis, «Israël» et l’Arabie saoudite ont comme point commun de considérer l’Iran comme la principale menace de la région.

Comments

//