noscript

Please Wait...

Time : sayed Khamenei a émergé comme la personne la plus puissante du Moyen-Orient

Time : sayed Khamenei a émergé comme la personne la plus puissante du Moyen-Orient
folder_openRapports access_time depuis 15 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

L’époque actuelle est marquée par une escalade de la tension au Moyen-Orient, le magazine américain Time a ainsi choisi de faire la lumière sur le pouvoir du Leader de la révolution islamique, sayed Ali Khamenei, décrit comme la personne la plus puissante du Moyen-Orient.

Admettant dans son titre que le président américain Donald Trump pourrait ne pas gagner sa guerre contre le Leader de la Révolution, le journaliste Karim Sadjadpour affirme que «l’ayatollah Ali Khamenei a émergé comme la personne la plus puissante du Moyen-Orient, avec des combats militaires pro-gouvernementaux en Syrie et des substituts fidèles dominant au Liban, au Yémen et (malgré un investissement américain de 1 billion de dollars et des milliers de vies).

«Khamenei a toujours manifesté son engagement à : la résistance à «l'arrogance mondiale» - son surnom de l'impérialisme américain - est à la fois une idéologie et une doctrine stratégique pour la théocratie», indique Time.

Dans ce contexte, l'auteur a rappelé un incident qui est arrivé en juin, quand sayed Khamenei «a déclaré au PM japonais, qui était venu avec un message de la Maison-Blanche : «Je ne considère pas Trump comme une personne digne d’échanger un message avec.»»

Selon le magazine, «L’Iran est le seul pays au monde à mener simultanément trois guerres froides : avec «Israël», l’Arabie saoudite et les États-Unis».

Et d’ajouter : «Khamenei gère ces conflits avec deux outils essentiels: Qasem Soleimani, commandant charismatique des opérations du CGRI (Corps des Gardiens de la Révolution) à l’étranger, est l’épée de Khamenei ; Javad Zarif, ministre des affaires étrangères, est son bouclier, détournant les pressions économiques et politiques occidentales. Soleimani traite avec des armées étrangères, Zarif avec des ministres des AE.»

«Au cours de plus de deux décennies de recherches sur l’Iran, à Téhéran et aux États-Unis, j’ai appris que l’indicateur le plus important du comportement du régime (de la République islamique) se trouve dans les discours du Guide suprême (Leader de la Révolution, NDLR)», a souligné Sadjadpour.

Sur le plan personnel, le magazine cite que «Khamenei est un lecteur. Il a souvent dit que Les Misérables de Victor Hugo était le meilleur roman jamais écrit. Son Instagram le montre souriant en lisant une traduction en persan de Fire and Fury, récit discréditant écrit par Michael Wolff sur la 1ère année du mandat de Trump.»

Comments

//