noscript

Please Wait...

Le Pakistan affirme avoir été chargé par Trump d’une médiation auprès de l’Iran

Le Pakistan affirme avoir été chargé par Trump d’une médiation auprès de l’Iran
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a affirmé mardi 24 septembre avoir été chargé par le président américain Donald Trump d'une médiation auprès de l'Iran pour faire baisser les tensions.

«Trump m'a demandé si nous pouvions contribuer à une désescalade de la situation et peut-être obtenir un nouvel accord» nucléaire, a déclaré le responsable pakistanais à des journalistes à l'ONU, après avoir rencontré séparément le président américain et iranien.

Sur la route menant à New York, «je me suis arrêté en Arabie saoudite en raison des attaques contre leurs installations pétrolières», a raconté Imran Khan.

«J'ai parlé avec le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane et lui aussi m'a demandé de parler au président iranien», a-t-il ajouté.

«Nous essayons de faire de notre mieux» au sujet de cette médiation. «C'est quelque chose en cours, donc je ne peux pas en dire plus», a précisé le Premier ministre pakistanais.

Aux Etats-Unis, Imran Khan a dit avoir «immédiatement parlé avec le président Rohani hier» lundi «après avoir rencontré le président Trump».

«Je ne peux pas en dire davantage maintenant à part que nous essayons et nous intervenons» pour faire baisser la tension, a-t-il enfin indiqué.

Le Pakistan a traditionnellement de fortes relations avec l'Arabie saoudite mais il maintient aussi des liens avec l'Iran. Islamabad est chargé des intérêts consulaires iraniens aux Etats-Unis, en l'absence de relations diplomatiques entre Washington et Téhéran.

Depuis deux jours, les dirigeants de la France, de l'Allemagne et du Japon ont aussi eu des entretiens séparés avec les présidents américain et iranien pour tenter de trouver une issue à la crise.

Comments

//