noscript

Please Wait...

Attaques contre l’Arabie : l’Iran dénonce une «agitation» en vue d’une GUERRE

Attaques contre l’Arabie : l’Iran dénonce une «agitation» en vue d’une GUERRE
folder_openMoyen Orient access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le ministre iranien des Affaires étrangères a dénoncé jeudi «l'agitation» orchestrée selon lui autour des récentes attaques contre des installations pétrolières saoudiennes afin de préparer l'opinion mondiale à une guerre contre l'Iran.

«'Acte de guerre' ou AGITATION en vue d'une GUERRE ?» écrit Mohammad Javad Zarif sur son compte Twitter en écho à des propos tenus la veille en Arabie par le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo.

En visite à Djeddah, Pompeo a qualifié «d'acte de guerre» les attaques ayant visé samedi deux infrastructures pétrolières majeures du royaume saoudien et qu'il a de nouveau attribuées à l'Iran.

Riyad a de son côté prétendu que Téhéran avait «incontestablement parrainé» ces attaques menées par voie aérienne et revendiquées par le mouvement Ansarullah du Yémen.

Sans les nommer, Zarif accuse le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammad ben Salmane, et son homologue des Emirats arabes unis, Mohammad ben Zayed, et d'autres, de chercher à «tromper [le président américain Donald Trump] pour le mener à la guerre». «Dans leur propre intérêt [ces gens-là] feraient bien de prier qu'ils n'obtiennent pas ce qu'ils cherchent», met en garde Zarif.

Zarif estime par ailleurs que les Saoudiens «sont en train de payer» pour leur offensive au Yémen.

Depuis dimanche, l'Iran a rejeté à plusieurs reprises les accusations américaines et saoudiennes le tenant pour responsables des attaques contre les installations du groupe pétrolier saoudien Aramco. Mercredi, le président iranien Hassan Rohani a qualifié ces raids d'«avertissement» lancé par «les Yéménites» à Riyad.

Les frappes aériennes de la coalition menée par l’Arabie saoudite au Yémen sont à l'origine de la pire catastrophe humanitaire en cours sur la planète, selon l'ONU.

Comments

//