noscript

Please Wait...

Espionnage de la Maison Blanche par «Israël»: «Avec de tels amis...Pas besoin d’ennemis !»

Espionnage de la Maison Blanche par «Israël»: «Avec de tels amis...Pas besoin d’ennemis !»
folder_openAmériques access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec IRNA

Réagissant aux informations selon lesquelles «Israël» aurait espionné la Maison Blanche, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a tweeté qu’«avec de tels amis proches comme Benjamin Netanyahu, les États-Unis n'avaient plus besoin d'ennemis !»

Réagissant aux informations révélant l'espionnage d'«Israël» à la Maison-Blanche, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, s'est moqué des relations amicales de Washington avec «Tel Aviv», affirmant que les États-Unis n'avaient pas besoin d'ennemis avec un espion parmi leurs alliés.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammed Jawad Zarif dans un message Twitter vendredi soir 13 septembre a fait écho à des révélations selon lesquels l’Entité sioniste espionnait la Maison Blanche écrit à l’adresse du président américain: «Un nouveau coup porté par l'équipe des B à M. Trump! Quand son ami proche, C'est un membre de l'équipe B - qui vide les poches des États-Unis, prend en otage leur politique étrangère et espionne leur président, Washington n'a plus besoin d’ennemis.»

L’équipe des B est un terme inventé par Zarif pour décrire un groupe international de bellicistes, dont le premier ministre de l’Entité israélienne Benjamin Netanyahu en est membre.

Les dispositifs de surveillance par téléphone portable découverts près de la Maison-Blanche et d’autres lieux sensibles autour de Washington auraient été installés par «Tel-Aviv», assure le média américain Politico. En effet, selon le témoignage de trois anciens hauts responsables qui ont commenté cette information, les investigations menées par le gouvernement américain ont conclu qu’«Israël» était à l’origine du placement de ces dispositifs dans le but d’espionner le président Donald Trump.

Ces révélations interviennent alors que le président américain, Donald Trump, est fier de ses relations étroites et amicales avec «Israël».

 

Comments

//