noscript

Please Wait...

«Préoccupation» en Europe par le projet d’annexion de Netanyahou

«Préoccupation» en Europe par le projet d’annexion de Netanyahou
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sputnik

Les pays européens tels que la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni ont exprimé leur «préoccupation» face aux plans du Premier ministre israélien d’annexer une partie de la Cisjordanie.

La France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni se disent «très préoccupés», dans un communiqué diffusé jeudi soir par le Quai d'Orsay, par la promesse d'annexion de la Vallée du Jourdain et de vastes régions de la Cisjordanie occupée, au nord de la mer Morte, formulée cette semaine par Benjamin Netanyahu.

«La France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni sont très préoccupés par les annonces relatives à une possible annexion de zones de la Cisjordanie, notamment la Vallée du Jourdain et la côte nord de la Mer Morte», ont annoncé les cinq pays européens dans leur communiqué, cité par Reuters.

«Violation grave du droit international»

«Ces annonces, si elles étaient mises en œuvre, constitueraient une violation grave du droit international», est-il précisé dans le document.

Les cinq États européens «continueront d’appeler toutes les parties à s'abstenir de toute mesure contraire au droit international et qui mettrait en danger la viabilité de la solution des deux États, sur la base des lignes de 1967, et rendrait une paix juste et durable plus difficile», ajoute le texte.

Benjamin Netanyahu a promis d'annexer une partie stratégique de la Cisjordanie occupée en cas de réélection aux élections législatives du 17 septembre. La Vallée du Jourdain, qui représente 30% de la Cisjordanie occupée, est à présent sous contrôle total d'«Israël» et abrite des colonies sionistes.

La déclaration du Premier ministre israélien est intervenue à une semaine jour pour jour d'élections législatives dans l’entité sioniste qui s'annoncent âprement disputées.

Comments

//