noscript

Please Wait...

Syrie: les militaires russes ont repoussé une attaque de drones contre la base de Hmeimim

Syrie: les militaires russes ont repoussé une attaque de drones contre la base de Hmeimim
folder_openSyrie access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sputnik

La défense antiaérienne de la base russe de Hmeimim a repoussé une attaque de drones lancés par les extremistes contre cette base, a fait savoir ce mardi 3 septembre le ministère russe de la Défense.

Deux drones de radicaux ont été découverts le 3 septembre aux environs de 21h20 locales près de la base russe de Hmeimim. Ils se rapprochaient depuis le nord-ouest, a déclaré le ministère russe de la Défense.

«Les systèmes de défense antiaérienne de la base russe ont détruit les deux drones des terroristes à distance de sécurité. L’attaque de drones n’a fait ni victime ni dégâts», a-t-il précisé.

Toujours selon le ministère, les activités de la base n’ont pas été perturbées.

L'attaque de drones a été repoussée, avait également indiqué la chaîne Ikhbariya.

«Des détonations se font entendre dans la ville de Lattaquié en raison de l’activation de la défense antiaérienne pour parer une attaque de plusieurs drones lancés par les radicaux dans la zone de désescalade en direction de la base de Hmeimim», a-t-elle noté.

Le site arabe Al-Masdar a affirmé pour sa part que les systèmes de défense antiaérienne russes avaient intercepté plusieurs roquettes lancées contre la base.

Selon ses informations, c’est après l’interception des roquettes que les batteries antiaériennes ont abattu plusieurs drones qui ont lancé celles-ci.

Nouvelle attaque

Les drones ont approché la base militaire depuis un secteur du nord-ouest de la Syrie qui se trouve sous contrôle du groupe terroriste «Hayat Tahrir al-Cham» (ex-«Front al-Nosra») et du «Parti islamique du Turkestan», a ajouté le site.

Al-Masdar rappelle que c’est la première tentative des radicaux d’attaquer la base de Hmeimim depuis le début du mois, la dernière attaque remontant à la mi-août.

L’armée syrienne a unilatéralement arrêté samedi 31 août les hostilités dans cette zone de désescalade.

Lors de l'attaque du 8 août, des radicaux ont également tiré des roquettes contre la base, qui ont explosé à deux km au nord-ouest de l'aérodrome. Deux civils avaient été tués et quatre autres blessés.

Comments

//