noscript

Please Wait...

Opérations yéménites avec des drones Qasef K2 contre les aéroports d’Abha, de Najran et la base aérienne Malek Khaled

Opérations yéménites avec des drones Qasef K2 contre les aéroports d’Abha, de Najran et la base aérienne Malek Khaled
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec PressTV

L’unité de drone des forces armées yéménites a mené trois opérations avec des drones Qasef K2 contre l’aéroport d’Abha, la base aérienne Malek Khaled et l’aéroport de Najran dans le sud de l’Arabie saoudite.

« Dans la première opération, le hangar des drones de l’aéroport de Najran a été pris pour cible des Qasef K2 yéménites. Tous les vols de l’aéroport ont été ainsi suspendus. Dans la deuxième opération, des endroits sensibles et des centres militaires de la base aérienne Malek Khaled à Khamis Mushait, ont été bombardés par des drones Qasef K2. La troisième opération a visé le hangar des avions et quelques autres endroits de l’aéroport d’Abha dont les vols ont été ensuite suspendus », a fait savoir le porte-parole des forces conjointes yéménites le général de brigade Yahya Saree, précisant que les opérations traduisent les promesses de dimanche du leader de la révolution yéménite Abdel-Malek al-Houthi, avertissant les ennemis de vastes attaques dures en réponse à leurs crimes et au blocus et pillage du Yémen.

Le général Saree a annoncé que les chasseurs de la coalition d’agression saoudienne avaient bombardé à 21 reprises, durant ces 48 dernières heures, des zones civiles yéménites.

Ces derniers jours, les aéroports et les bases militaires saoudiens ont été à plusieurs reprises la cible des attaques au drone et au missile de l’armée et des Comités populaires (Ansarallah) du Yémen. Quatre missiles Zelzal-1 ont été tirés, dimanche 4 août, sur la base al-Sadis, abritant des mercenaires de la coalition d’agression à Najran. La veille, samedi, trois autres missiles ont été tirés sur la région d’Abwab al-Hadid entre Asir (Sud saoudien) et Saada (Nord yéménite).

L’attaque la plus distincte est, pourtant, celle menée jeudi premier août, avec un missile Burkan-3 contre al-Dammam à 1.400 km sur le territoire saoudien. Selon le général Yahya Saree, il s’agit d’une cible militaire « particulièrement sensible » située à al-Dammam : « Nous avons pris pour cible avec un de nos missiles balistiques à longue portée un site militaire d’une importance capitale pour Riyad. Nous convions toutes les entreprises étrangères basées en Arabie saoudite à s’éloigner des points névralgiques et des sites militaires saoudiens. »

 

Comments

//