noscript

Please Wait...

Bahreïn: exécution de deux militants condamnés à mort pour fausses accusations

Bahreïn: exécution de deux militants condamnés à mort pour fausses accusations
folder_openBahreïn access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Deux jeunes bahreïnis ont été exécutés par balles tôt samedi, a annoncé dans un communiqué le procureur général de ce royaume du Golfe régulièrement critiqué pour sa répression de toute opposition politique.

Lors d’un procès de masse, les deux militants ont été condamnés à mort pour soi-disant «terrorisme».

Le procureur n'a pas précisé les noms de ces deux personnes identifiées comme Ali al-Arab, 25 ans, et Ahmad al-Malali, 24 ans, par des organisations de défense des droits humains.

Amnesty International, qui avait qualifié le verdict de «moquerie judiciaire», a appelé à plusieurs reprises Manama à arrêter l’exécution de deux militants.

L’ONG a révélé que les détenus ont subi de graves sévices et des actes de torture en détention.

Des centaines de personnes ont été emprisonnées à Bahreïn depuis que des militants ont dirigé un soulèvement pacifique en faveur de la démocratie en 2011. Depuis, près d'un millier de personnes ont été également déchues de leur nationalité par la justice de Bahreïn.

Comments

//