noscript

Please Wait...

La France livre en toute discrétion un nouveau navire de guerre à l’Arabie saoudite

La France livre en toute discrétion un nouveau navire de guerre à l’Arabie saoudite
folder_openFrance access_timedepuis 6 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sputnik

Malgré les polémiques qui touchent les livraisons d’armes françaises à l’Arabie saoudite en raison de la guerre au Yémen, une société française livre un nouveau navire de guerre destiné à Riyad, rapporte Ouest-France. Aucun média n’a été convié pour l’occasion.

Le constructeur français de navires de guerre Constructions Mécaniques de Normandie accueille ce mercredi 23 juillet une délégation saoudienne pour livrer un premier navire de guerre rapide de 32m de long, informe Ouest-France.

Cette livraison se fera en toute discrétion, aucun journaliste français n’ayant été invité à cette «cérémonie privée», indique le quotidien.

Et pour cause, une enquête du média d’investigations Disclose avait révélé que contrairement aux affirmations d’Emmanuel Macron et de Florence Parly, les armes françaises livrées à l’Arabie saoudite, le deuxième client de l’Hexagone, sont déployées et utilisées dans la guerre au Yémen.

Les journalistes à l’origine de cette enquête avaient par la suite été convoqués par la DGSI pour s’expliquer sur la source qui leur a fourni ces informations.

La guerre au Yémen a été à plusieurs reprises qualifiée de «pire crise humanitaire au monde» par l’Onu et de nombreuses ONG.

Les accusations étayées visant l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sur les bombardements de civils, puis l’affaire du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, ont poussé de nombreuses capitales occidentales à stopper leurs livraisons d’armes aux royaumes du Golfe impliqués dans le conflit.

Le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Danemark et la Finlande ont déjà renoncé à accorder les licences de ventes d’armes suite à la situation à Yémen.

La France n’a pas cessé ses livraisons, le président français ayant répondu à ce sujet qu’il «assumait».

Comments

//