noscript

Please Wait...

Les ailes de MBS: une puissante et sulfureuse compagnie de services aériens saoudienne

Les ailes de MBS: une puissante et sulfureuse compagnie de services aériens saoudienne
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Middle East Eye

L’enquêteur saoudien anonyme Mujtahidd a révélé sur son compte Twitter l’identité de la société saoudienne d’aviation chargée des basses besognes du prince héritier.

«Mohamed ben Salmane [MBS] a refusé de laisser aux services d’aviation gouvernementaux saoudiens le soin de transporter des matériaux sensibles ou des personnalités importantes. Seule une équipe réduite à sa confiance absolue [pour ces missions]. L’objectif étant de réduire au minimum le cercle des confidents qui connaissent ces dangereux secrets», a révélé le célèbre blogueur saoudien Mujtahidd, qui s’en prend régulièrement à la famille régnante.

Selon lui, ce cercle restreint comprendrait «Abdallah Mohamed Bachir al-Sayyed et son frère Ahmed, ainsi que le général Abdelaziz al-Faghm».

«Transferts des équipes pour des opérations de rapts et d’assassinats »

La couverture commerciale de ces services d’aviation secrets est Nexus Aero qui, en plus de ses missions, «a obtenu de MBS les droits de gérer la flotte aérienne du cabinet royal, les vols privés du ministère de la Défense, les liaisons aériennes de l’entreprise pétrolière d’État Aramco et l’aviation de la sécurité de l’État », selon Mujtahidd.

Les missions de cette compagnie privée entièrement dévouée à MBS sont, d'après le célèbre activiste saoudien, «le transport du cash des opérations de blanchiment d’argent, le fret de drogues et d’alcools, le transport des officiers égyptiens de la sécurité de l’État et des conseillers sécuritaires, les transferts des équipes pour des opérations de rapts et d’assassinats, les vols privés de et vers Israël, le transport de courriers sensibles et les déplacements de VIP lors de missions secrètes».

«L’histoire de l’influence et de la fortune d’Abdallah Mohamed Bachir al-Sayyed est le prototype de l’ascension fulgurante des personnes dans les systèmes d’État-mafia comme c’est le cas en Arabie saoudite ou aux Émirats arabes unis», explique encore le blogueur le plus connu d’Arabie saoudite.

Abdallah al-Sayyed, un homme d’influence

Abdallah Mohamed Bachir al-Sayyed était «directeur exécutif dans la société Nass avant de partir travailler aux Émirats arabes unis dans le secteur de l’aviation, et là, il a été remarqué par Mohammed ben Zayed  [MBZ, le prince héritier des Émirats arabes unis] qui l’a chargé de créer une entreprise d’aviation à Bahreïn afin de noyauter les Saoud».

«Cette entreprise a effectivement réussi à faire voler plusieurs appareils de la famille royale saoudienne, au point que les autorités de Riyad lui ont demandé de déplacer le siège de son entreprise, Nexus, à Djeddah après le déclenchement des manifestations à Bahreïn».

Quand MBS est devenu prince héritier, Abdallah Mohamed Bachir al-Sayyed lui est présenté par Mohammed ben Zayed.

Mohamed ben Salmane a commencé à se servir de la société Nexus pour les avions du ministère de la Défense.

Après l’intronisation du père de MBS, le roi Salmane, Abdallah Mohamed Bachir al-Sayyed a cherché à consolider ses relations avec le prince héritier en « achetant » le général Abdelaziz al-Faghm, garde du roi, toujours selon les révélations de Mujtahidd.

«Depuis, MBS était devenu son obligé et Abdallah al-Sayyed pouvait alors fréquenter le cabinet royal à sa guise.»

Selon Mujtahidd, Nexus s'est développée rapidement en offrant ses services à plusieurs ministères et services de sécurité saoudiens. L’appui de MBS aurait également permis à Nexus d’ouvrir des antennes en Chine, en Égypte, en Inde, en Grande-Bretagne et dans certains pays africains ou d’Amérique du Sud. «MBS était associé dans Nexus à travers un prête-nom, ce qui a offert à la société une immunité sans égale», note Mujtahidd.

Comments

//