noscript

Please Wait...

L’arraisonnement d’un pétrolier iranien «ne restera pas sans réponse», selon Téhéran

L’arraisonnement d’un pétrolier iranien «ne restera pas sans réponse», selon Téhéran
folder_openIran access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

L'immobilisation du pétrolier iranien Grace 1 arraisonné par les autorités britanniques au large de Gibraltar ne «restera pas sans réponse», a affirmé lundi le ministre iranien de la Défense Amir Hatami.

«Nous ne tolèrerons pas» cette opération survenue jeudi, a déclaré le ministre, cité par l'agence de presse semi-officielle ISNA ainsi que l'agence de presse Tasnim.

Cette mesure, qu'il a qualifiée d'«erreur» et de «menace», «ne restera pas sans réponse», a assuré le général de brigade.

Elle «est contraire à la réglementation internationale et une sorte de piraterie maritime», a-t-il ajouté, faisant écho à des déclarations similaires d'autres hauts responsables iraniens.

Le navire est soupçonné d'avoir voulu livrer du brut à la Syrie «en violation des sanctions européennes», ce qu'a contesté dimanche le vice-ministre iranien des Affaires étrangères iranien, Abbas Araghchi.

Téhéran a exigé la libération «immédiate» du navire, mais la justice britannique a autorisé son arraisonnement jusqu'au 19 juillet.

Depuis le début du conflit en 2011, la Syrie est la cible de sanctions internationales qui touchent notamment son secteur pétrolier.

Comments

//